top

La chromothérapie

Depuis l’Antiquité, les couleurs sont réputées avoir une influence sur nos humeurs et sur notre corps. Pourtant, cette approche thérapeutique peine à s’imposer en Occident, où les apports de la chromothérapie ne sont que peu reconnus par la sphère scientifique. Alors sur quoi s’appuie cette médecine douce pour améliorer notre santé ? Comment fonctionne la chromothérapie ? À quel prix peut-on tester l’efficacité de la chromathérapie ? On vous dit tout sur cette cure de couleurs.

  1. Pouvoir, signification et impact des couleurs sur notre santé
  2. Comment fonctionne la chromothérapie ? 
  3. Comment se pratique la chromothérapie ? 
  4. La profession de chromothérapeute
main

Se soigner avec les couleurs ?

L’idée peut paraître saugrenue, mais la chromothérapie, aussi appelée chromathérapie, se définit comme une méthode thérapeutique où la couleur sert de remède. Cette médecine alternative fait des émules depuis la nuit des temps, partout dans le monde.  

Pouvoir, signification et impact des couleurs sur notre santé

Être rouge de colère, vert de jalousie, avoir les lèvres bleuies par le froid… Nombreuses sont les expressions ou tournures de phrases auxquelles les couleurs donnent une dimension supplémentaire. Les coloris impactent notre perception des choses, chacun incarnant et représentant une sensation, un sentiment particulier. On imagine plus doux et plus sucré un bonbon rose pâle qu’un bonbon jaune vif, qu’on suppose acidulé. Certaines couleurs de vêtements sont réputées amincissantes, ou permettent de donner bonne mine…Les couleurs nous parlent donc. Et selon la chromothérapie, elles n’influencent pas que notre imagination ou nos émotions. Elles auraient également un impact sur notre corps et son fonctionnement.

Les bienfaits de la chromothérapie

En jouant sur les sensations, une couleur va avoir le pouvoir d’apaiser ou de dynamiser notre organisme. Certaines couleurs, comme le bleu ou le vert aident par exemple à la relaxation. À l’inverse, des couleurs vives telles que le rouge ou l’orange vont redonner de l’énergie.

La chromothérapie aide-t-elle à maigrir ou à combattre l’arthrose ?

La chromothérapie peut aider à atteindre des objectifs « bien être ». Elle aurait en effet des bénéfices lors d’un régime, ou dans une prise en charge d’arthrose, dans des soins de réduction des vergetures, dans des traitements contre l’acné… Quel que soit le problème de santé, la chromothérapie peut être une aide, un soutien, un complément, ou à tout le moins l’occasion de passer un bon moment de détente. Mais elle ne peut pas se substituer à une prise en charge médicale.

Comment fonctionne la chromothérapie ?

Les couleurs sont composées d’ondes lumineuses qui sont absorbées par nos yeux et par notre peau. À chaque couleur correspond des qualités curatives.

À chaque couleur ses vertus thérapeutiques

Le praticien en chromothérapie, ou chromothérapeute, adapte le traitement en fonction des problématiques de chaque patient. Les couleurs vont chacune agir sur un problème différent ou sur une énergie précise à équilibrer.

Si une couleur secondaire (issue d’un mélange d’autres teintes) est utilisée, chacune des couleurs qui la composent va agir. Par exemple, si le chromothérapeute utilise du vert, les effets du bleu et du jaune se feront ressentir.

La chromothérapie repose essentiellement sur 8 couleurs :

  • Le bleu agit sur les anxiétés, les spasmes, la pression artérielle. Il a un pouvoir relaxant et réconfortant, libérant la créativité.
  • Le jaune a un pouvoir énergique, qui booste l’imagination, l’activité cérébrale et le système nerveux. Il est utilisé pour lutter contre la dépression.
  • Le vert est la couleur de la renaissance, de la régénération, il aide à récupérer, à se relancer après une épreuve, à prendre des décisions. Il relance l’appétit et la libido.
  • Le rouge donne de l’énergie et lutte contre l’hypotension et les rhumes.
  • L’orange, qui associe les vertus du rouge et du jaune, aide à dépasser ses inhibitions, à retrouver lucidité et aisance à communiquer, mais aide aussi à lutter contre l’hyperthyroïdie et à cicatriser plus vite.
  • Le turquoise est utilisé dans les cas de réaction inflammatoire ou infectieuse. Il stimule le système immunitaire et aide à retrouver concentration et discernement.
  • Le violet est la couleur employée pour aider le système nerveux. Apaisant, il sert à lutter contre les phobies, les angoisses ainsi que les troubles psychiques et mentaux. Il agit sur la mémoire, tant durant les périodes de révisions que vis-à-vis de certains troubles amnésiques. Sur le plan physique, il est utilisé contre les rhumatismes et les périodes de craving (état de manque, notamment lors des sevrages). En effet, le violet est réputé pour débarrasser le sang des substances toxiques.

Comment se pratique la chromothérapie ?

Le plus fréquemment, la chromothérapie se déroule en institut ou en centre de bien-être. Des séances régulières de 45 minutes à 1 heure sont nécessaires pour espérer une efficacité. Il est également possible de profiter des bienfaits de la couleur à domicile et de faire de la chromothérapie tout seul !

Diagnostic

Les premières consultations servent à définir les troubles psychiques, physiques ou les déséquilibres énergétiques sur lesquels travailler. Des logiciels informatiques servent de support pour déterminer les couleurs à privilégier. L’usager est alors amené à faire des exercices autour des couleurs. Les résultats sont interprétés par le praticien pour établir le protocole de soins.

Traitement

Les séances suivantes se déroulent dans une pièce isolée au calme, allongé, pour favoriser la détente. La lumière colorée est projetée durant toute la durée de la séance, sur des points précis ou sur la totalité du corps. On parle alors de bain de chromothérapie. Parfois, ce sont des pellicules translucides colorées qui sont appliquées sur le corps avant de l’exposer à une lumière blanche. Il faut compter entre 30 et 60 € par séance selon l’endroit et la réputation du centre où la cure se déroule. Aucun remboursement n’est possible, la chromothérapie n’étant pas reconnue comme une discipline médicale.

La chromothérapie administrée par les yeux

L’un des moyens de bénéficier des effets de la chromothérapie est d’absorber les rayons lumineux par voie oculaire. Quand cette méthode est adoptée, les couleurs sont projetées en direction des yeux du patient. La lumière employée est bien évidemment inoffensive pour la santé visuelle.
Grâce aux capacités de notre œil, il est même possible de pratiquer la chromothérapie tout seul, chez soi ! Il « suffit » en effet de regarder la couleur qu’on estime nous être nécessaire, quel que soit le support, en faisant en sorte qu’elle occupe la plus grande proportion possible de notre champs visuel. Besoin de calme ? Faites une pause dans votre journée, et regardez du bleu pendant quelques minutes pour ressentir momentanément les bienfaits de la couleur.

Soins par la couleur à domicile : les lampes de chromothérapie

Des lampes de chromothérapie disponibles pour le grand public existent. Néanmoins, pour bien choisir une lampe de chromothérapie, de nombreux critères sont à prendre en compte, comme les normes CE, l’intensité lumineuse, les ondes précises de chaque couleur… Il convient de se rapprocher d’un professionnel pour faire le bon choix et ne pas risquer d’investir dans un objet qui ne sera que purement décoratif. Le prix de base d’une lampe de soins en chromothérapie avoisine les 150 €.

La profession de chromothérapeute

La chromothérapie n’est pas reconnue comme une discipline médicale en France. Il n’y a donc aucune formation reconnue et précisément définie par les autorités médicales. La prudence est de mise au moment de choisir de recourir à cette « médecine douce ».

Depuis quand la chromothérapie existe ?

Déjà, Hippocrate consignait dans ses carnets l’importance de la couleur dans les soins. Cette notion a perduré à travers les siècles, comme le prouvent les textes du médecin perse du 10e siècle Avicenne, les travaux de Paracelse, un médecin suisse du 15e siècle ou encore les études d’Isaac Newton menées au 17e siècle. À la fin du 19e siècle, les scientifiques Edwin Babbit et Seth Pancoast publient des ouvrages présentant l’intérêt des couleurs en médecine. En 1903, le Dr Finsen obtient le prix Nobel pour ses travaux sur l’utilisation des couleurs et de la lumière blanche, qui marquent le début de la photothérapie et de la luminothérapie. En France, le Dr Agrapart devient une référence en chromothérapie à partir des années 1980.

Qui pratique la chromothérapie ?

L’Académie de médecine française ne reconnaît pas la chromothérapie comme thérapie réelle, alors que l’OMS le fait depuis 1976.
Par ailleurs, la chromothérapie a toujours été couramment employée en Inde et en Chine.
Cette absence de reconnaissance en France remet en cause la crédibilité des praticiens en chromothérapie. Elle rend aussi difficile le choix du thérapeute chez qui se rendre. En effet, aucune formation ou accréditation n’est obligatoire en France pour pratiquer la chromothérapie. La place est donc belle pour les charlatans ou imposteurs qui voudraient s’auto-proclamer praticien ou chromothérapeute. Si vous envisagez de procéder à une thérapie par la couleur, assurez vous que le praticien vers lequel vous vous tournez bénéficie de compétences médicales avérées.

Devenir chromothérapeute : quelles formations ?

De très nombreuses formations en chromothérapie sont disponibles. Aucune ne bénéficie d’un agrément ou d’une certification, du fait de l’absence de reconnaissance de cette pratique « médicale » en France. Il est donc très délicat de s’y retrouver parmi les différents praticiens et centres de chromothérapie. La discipline se définit comme une médecine holistique, alternative et douce. Le praticien doit donc prendre en charge ses patients en intégrant ses composantes physiques et psychiques. Une formation incluant des notions médicales et paramédicales paraît donc indispensable aux praticiens en chromothérapie.

Trouver facilement un opticien près de chez soi

Les Opticiens par Conviction sont des opticiens engagés, d’authentiques professionnels indépendants qui se sont regroupés et qui défendent une éthique professionnelle sans concession, des valeurs communes et des expertises de santé visuelle pointues, dans le véritable intérêt de leurs clients indépendamment des modes, des pressions économiques ou externes.
Avec l'annuaire des opticiens, trouvez l'opticien le plus proche de chez vous.

Voir l'annuaire des opticiens
+ Aa -