top

La cécité nocturne

En faible éclairage ou la nuit, la vision est diminuée. Mais pour certains, l’acuité visuelle baisse très rapidement lorsque les conditions d'éclairage sont mauvaises. Au point de ne pas être capable de lire dans un environnement sombre, d’empêcher totalement de conduire la nuit, ou même de se déplacer. Qui ne voit pas la nuit ? Qu'est-ce que la cécité nocturne ? Quelles en sont les causes ? Comment la détecter ? Voici tout ce que vous devez savoir sur la cécité nocturne.

main

Héméralopie : qu’est-ce que la cécité nocturne ?

La cécité nocturne, ou héméralopie, est une diminution ou perte totale de la vision de nuit. Les personnes touchées par ce phénomène sont en pleine possession de leurs capacités visuelles pendant la journée, mais lorsque la lumière commence à décroître, les yeux ne fonctionnent plus correctement.
Et c’est la faute de la rétine. En effet, le passage d'un éclairage fort à une luminosité faible nécessite normalement une adaptation de la rétine. Mais chez les personnes concernées, la rétine ne s'adapte pas aux faibles intensités lumineuses. Il existe différents types de cécité nocturne, classifiés en fonction de leur origine.

Le symptôme d’une maladie sous-jacente

La cécité nocturne est généralement le symptôme d’une maladie. La pathologie en question peut être héréditaire ou survenir au cours de la vie de la personne concernée. On parle de cécité nocturne congénitale ou de cécité nocturne accidentelle pour distinguer les deux symptômes.

  • La cécité nocturne congénitale

Comme son nom l’indique, l’héméralopie congénitale est présente dès la naissance de la personne qui en souffre. Elle est généralement le fait d’une rétinite pigmentaire, une maladie héréditaire qui conduit à la dégénérescence progressive de la rétine. La détérioration de la vision nocturne en est donc souvent le symptôme avant-coureur.

Les cellules sensorielles des patients atteints de cécité nocturne héréditaire ont un défaut qui leur rend impossible l’adaptation aux faibles niveaux de lumière. Avec le temps, la vision périphérique (latérale) se détériore graduellement.

  • La cécité nocturne accidentelle

L’héméralopie peut aussi être le signe d’une pathologie non-héréditaire, qui se manifeste au cours de la vie de la personne atteinte. Parmi les affections possibles : la cataracte (opacification partielle ou totale du cristallin), le glaucome ou encore le diabète. La cécité nocturne pourrait aussi être causée par une carence alimentaire en vitamine A.

Quels sont les risques et les dangers de la cécité nocturne ? 

Outre la difficulté de lire ou de se déplacer lorsque l’éclairage est faible, la cécité nocturne rend quasiment impossible la conduite de nuit chez les personnes atteintes. Bien plus grave que la myopie nocturne, l’héméralopie peut aller jusqu’à empêcher la reconnaissance des visages ou la distinction des étoiles dans le ciel ! Le pilotage d’une voiture dans des conditions de faible luminosité est excessivement dangereux pour une personne atteinte d’une cécité nocturne non corrigée.

à savoir

La myopie nocturne

Il ne faut pas confondre cécité nocturne et myopie nocturne. Ce trouble de la vision occasionne les mêmes symptômes que l’héméralopie, mais avec une intensité moindre. Ses origines sont également différentes : la myopie nocturne est due à un dysfonctionnement de la focalisation de l’œil.

Suis-je atteint de cécité nocturne ? 

Si vous avez du mal à vous déplacer dans votre maison pendant la nuit, même avec des petites lumières allumées, du mal à conduire la nuit, que vous évitez de sortir la nuit par crainte de heurter des obstacles, que vous avez des problèmes à reconnaître les visages des personnes lorsque vous êtes dans des lieux à faible éclairage, ou que vous vous cognez régulièrement dans vos meubles la nuit, vous êtes peut-être atteint de cécité nocturne. Il est alors nécessaire de prendre rendez-vous avec votre ophtalmologue pour vous en assurer. Il procédera à un examen pour le vérifier et déterminer sa cause.

Le médecin dispose de divers appareils permettant de mesurer le bon fonctionnement de la rétine et sa réaction aux stimuli lumineux. Il déterminera également si le patient a développé une myopie nocturne supplémentaire, ou une sensibilité accrue à l'éblouissement.

Peut-on corriger la cécité nocturne ? 

N’étant que le symptôme d’une pathologie, les possibilités de traitement de la cécité nocturne dépendent de sa cause.
Si elle est due à la rétinite pigmentaire ou à une autre maladie héréditaire, il n’y a – à l’heure actuelle - pas de traitement possible. Il est conseillé cependant de porter de verres teintés pour ralentir la progression de la maladie. Il semblerait en effet que cette pathologie soit aggravée par la lumière du soleil.

Concernant par exemple la carence en vitamines ou le diabète, le trouble visuel devrait disparaître avec la prise en charge de la pathologie. Une alimentation équilibrée et adaptée aux manques de l’organisme (riche en minéraux, vitamines et fibres) ou d’éventuels compléments alimentaires prescrits par votre médecin peuvent ainsi vous aider à venir à bout de votre héméralopie.

Trouver facilement un opticien près de chez soi

Les Opticiens par Conviction sont des opticiens engagés, d’authentiques professionnels indépendants qui se sont regroupés et qui défendent une éthique professionnelle sans concession, des valeurs communes et des expertises de santé visuelle pointues, dans le véritable intérêt de leurs clients indépendamment des modes, des pressions économiques ou externes.
Avec l'annuaire des opticiens, trouvez l'opticien le plus proche de chez vous.

Voir l'annuaire des opticiens
+ Aa -