top

Les troubles de la vision : ce qu’il faut absolument savoir

Diminution de la vue de près, de loin, vision floue, double ou déformée, fatigue visuelle… les troubles de la vue sont très nombreux avec des origines diverses et des symptômes très variés. Chaque cas nécessite une prise en charge individualisée. Quelles sont les causes et quels sont les symptômes d’un trouble de la vue ? Comment les traiter ? On vous explique les principaux troubles visuels.

main

Quels sont les symptômes d’un trouble visuel ?

Ils varient en fonction de son origine mais aussi de la personne qui en souffre.
Parmi les signes et les symptômes d’un trouble visuel, on trouve :

  • une vision floue plus ou moins persistante
  • une diminution du champ visuel
  • une vision double
  • une douleur oculaire
  • un éblouissement important
  • des yeux rouges
  • des yeux qui piquent, qui grattent, qui chauffent
  • l’apparition de flashs lumineux
  • une perte subite de la vision
  • des maux de tête
  • des douleurs cervicales

Qu’est-ce qu’un trouble de la vision ?

Toute incapacité ou difficulté visuelle ressentie par une personne est un trouble de la vision. On peut distinguer les troubles visuels selon leurs origines. On parle alors de :

  • Troubles de la réfraction de l’œil ou Amétropie : myopie, hypermétropie, astigmatisme, presbytie
  • Troubles de la vision binoculaire : strabisme, amblyopie fonctionnelle
  • Troubles de l’ergonomie ou de l’hygiène visuelle (par ex : fatigue visuelle numérique)
  • Troubles pathologiques et traumatismes de l’œil

Les troubles de la réfraction ou amétropie

L’unité permettant de quantifier une amétropie est la dioptrie (ẟ). Les causes d’une amétropie sont multiples, et perturbent la capacité d’accommodation de l’œil.

Il existe 4 amétropies principales :

  • la myopie: la myopie se caractérise par une vision de loin floue. Dans un œil myope, les images d’objets éloignés sont focalisées en avant de la rétine quand la « mise au point », l’accommodation de l’œil, est relâchée.

Voir l’article sur la myopie

  • La presbytie: la presbytie est un trouble de la vision de près. La capacité accommodative d’un œil presbyte est insuffisante pour voir de près. La presbytie apparait communément autour de 40 ans.

Voir l’article sur la presbytie

  • l’hypermétropie: l’hypermétropie se caractérise également par un vision de près floue. Mais en plus, dans un œil hypermétrope, les images d’objets éloignés se focalisent à l’arrière de la rétine quand l’accommodation est relâchée. L’œil doit donc également faire un effort d’accommodation lorsqu’il regarde un objet éloigné.

Voir l’article sur l’hypermétropie

  • l’astigmatisme: dans un œil astigmate, l’image d’un objet n’est pas un point simple et unique. Par conséquent les objets sont vus flous. Et lorsque l’astigmatisme est très important, il peut même y a voir une diplopie monoculaire, c’est-à-dire une vision double.

Voir l’article sur l’astigmatisme

Pour en savoir plus : Les troubles de la réfraction

Les maladies ou anomalies des yeux

Il existe de nombreuses pathologies oculaires. Parmi les plus fréquentes en France, on retrouve la cataracte (opacification du cristallin), la rétinopathie diabétique, le glaucome et les dégénérescences maculaires (dont la DMLA). Chaque pathologie peut impacter la vision de manière spécifique : vision floue ou double, douleurs oculaires, photophobie (sensibilité accrue à la lumière), perte de champs visuel… Et le port de lunettes correctrices n’amende pas toujours ces symptômes.
Selon la pathologie, les troubles de la vision peuvent être permanents ou transitoires, par exemple, le retrait chirurgical d’une cataracte permet de retrouver une bonne acuité visuelle.

Découvrez notre dossier Les maladies visuelles oculaires 

Les pathologies oculaires liées à l’âge

Avec l’âge, la prévalence de certaines pathologies oculaires augmente. C’est le cas par exemple des dégénérescences maculaires (dont les DMLA). Néanmoins la vision évolue en fonction des étapes de la vie, ainsi elle peut se modifier lors de l’enfance ou lors de la grossesse.

Pour en savoir plus : Comprendre la vue selon les âges 

Quels traitements pour soigner les troubles visuels ?

Tout traitement dépend de l’origine et de la nature du trouble visuel. Il est donc important de consulter un professionnel pour trouver les solutions adaptées à chaque cas. Selon le type de symptômes, leur caractère plus ou moins transitoire, et l’arsenal thérapeutique connu, un trouble de la vue pourra être définitivement traité, comme la cataracte, ou devra faire l’objet d’un suivi au long court. C’est ce qui amènera l’ophtalmologiste à proposer un suivi plus ou moins fréquent.

Traitement pour trouble de la réfraction, amétropie

S’il s’agit d’un trouble visuel de réfraction, ou amétropie, une correction adaptée sera prescrite pour traiter le défaut par le port de lunettes de vue ou de lentilles de contact. La première prescription de lunettes ou de lentilles devra être réalisée par le médecin ophtalmologiste qui pourra également proposer une chirurgie réfractive selon le diagnostic posé.

Traitement pour trouble de la vision binoculaire

S’il s’agit d’un trouble de la vision binoculaire, c’est-à-dire de la coordination des deux yeux, l’origine de ce trouble est recherchée avec précision. Il peut être dû à une amétropie restée trop longtemps non corrigée ou à une faiblesse musculaire. Dans ce cas, un bilan orthoptique est prescrit. Selon les résultats, une rééducation orthoptique, le port de prismes voire un traitement médicamenteux ou chirurgical pourra être préconisé.

Traitement des troubles de l’hygiène visuelle

Il appartient à chaque professionnel de la santé oculaire de rechercher les signes et symptômes d’un trouble de la posture, de l’ergonomie ou de l’hygiène visuelle. L’opticien pourra également intervenir pour conseiller le choix de la bonne géométrie de verres. Par exemple, il existe une alternative aux verres progressifs pour les personnes presbytes qui travaillent sur écran d’ordinateur.

Découvrez notre dossier sur le Syndrome de déficience numérique

Traitement d’une pathologie ou d’un traumatisme oculaire

Si le trouble visuel est lié à une pathologie ou un traumatisme, l’ophtalmologiste réalisera l’ensemble des examens lui permettant de poser son diagnostic médical et proposera le traitement (médical ou chirurgical) adéquat ainsi qu’une prise en charge pluridisciplinaire lorsque celle-ci peut être bénéfique.

Quel que soit le trouble visuel responsable d’une mauvaise vision, un examen de vue avec un ophtalmologiste est indispensable avant d’envisager une prescription pour correction optique.

Trouver facilement un opticien près de chez soi

Les Opticiens par Conviction sont des opticiens engagés, d’authentiques professionnels indépendants qui se sont regroupés et qui défendent une éthique professionnelle sans concession, des valeurs communes et des expertises de santé visuelle pointues, dans le véritable intérêt de leurs clients indépendamment des modes, des pressions économiques ou externes.

Avec l'annuaire des opticiens, trouvez l'opticien le plus proche de chez vous.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de services tiers pouvant installer des cookies notamment pour la mesure d'audience.

Consulter notre politique de confidentialité

Accepter