top

Le trouble du daltonisme chez l’enfant

Le daltonisme est un trouble de la perception des couleurs qui, dans la majorité des cas, empêche celui qui en est atteint de distinguer le rouge et le vert. Étant héréditaire, et donc d’origine génétique, le daltonisme est systématiquement inné. On nait daltonien, on ne le devient pas. Ce qui signifie que ceux qui en souffrent devront grandir et faire leur apprentissage avec ce trouble. De quoi potentiellement perturber la vie scolaire et, plus globalement, le quotidien d’un enfant. Comment savoir si mon enfant est daltonien ? Comment détecter et vivre avec le daltonisme ? Voici ce qu’il faut savoir sur le trouble de la discrimination des couleurs chez l’enfant.

  1. Pourquoi le daltonisme touche plus les garçons que les filles ?  
  2. Comment détecter le daltonisme chez l’enfant ? 
  3. Soigner un enfant atteint d'une déficience de la perception des couleurs 
main

Le trouble de la perception visuelle des couleurs chez l’enfant

Le daltonisme est un défaut visuel qui, en France, touche 8 % des hommes et moins de 1 % des femmes. Cela représente environ 2,5 millions de personnes de tout âge. Ce trouble résulte d’une anomalie de la rétine, caractérisée par le dysfonctionnement de certaines cellules (appelées cônes) nécessaires à la perception des couleurs. Généralement, ce sont les couleurs vertes et rouges qui sont mal perçues. Mais il se peut que le daltonisme empêche de distinguer la couleur jaune et la couleur bleue, voire dans de rares cas, toutes les couleurs.

Pourquoi le daltonisme touche plus les garçons que les filles ?

Le daltonisme est davantage présent chez les garçons, car c’est un trouble héréditaire récessif, dont le gène porteur se situe sur le chromosome X. Or, les hommes étant de type « XY », ils seront nécessairement daltoniens si le gène est bel et bien porteur, puisque le chromosome Y ne peut exprimer aucun gène qui viendrait rendre muet le daltonisme.
Les femmes, de type « XX », seront quoi qu’il arrive épargnées si l’un de leur deux chromosomes est sain.
En revanche, cela implique qu’une femme qui serait porteuse saine peut tout à fait transmettre le daltonisme à son enfant.

Mon enfant sera-t-il daltonien ?

Le daltonisme est héréditaire mais récessif. Ce qui implique que :

  • deux parents daltoniens auront des enfants daltoniens,
  • un homme sain et une femme daltonienne auront forcément des fils daltoniens, et des filles porteuses du gène,
  • une femme saine et un homme daltonien auront des filles porteuses de daltonisme, mais des fils non-daltoniens et non-porteurs,
  • un homme sain et une femme non-daltonienne mais porteuse du gène sur l’un de ses 2 chromosomes X auront un risque sur deux de le transmettre.

Comment détecter le daltonisme chez l’enfant ?

Un enfant ne distingue pas les couleurs dès la naissance. C’est en grandissant que son système visuel se peaufine et lui permet de mieux voir les reliefs, les détails ainsi que les couleurs et leurs nuances. À partir de 4 mois, un bébé peut distinguer des couleurs franches et vives. Avec la maîtrise du langage qui arrive quelques temps plus tard, il apprend à les identifier et à les nommer. Avant cet âge, entre 12 et 18 mois, il est difficile de déceler un trouble dans la perception des couleurs chez un enfant. Quelques indices peuvent toutefois être débusqués. Le tout-petit sait-il regrouper des objets par couleur ? Est-ce qu’il apparie ses chaussettes par teinte ? Connaître ses antécédents familiaux et observer l’enfant dans ses jeux de construction ou d’éveil peuvent conduire à suspecter la présence d’un daltonisme.
Quoi qu’il arrive, seul un professionnel de la santé visuelle est à même d’établir un diagnostic fiable et définitif. Une fois posé, il devra être communiqué aux enseignants, pour qu’ils adaptent légèrement leurs outils pédagogiques afin de ne pas pénaliser l’enfant dans ses apprentissages ou dans sa vie de classe.

Les planches d'Ishihara, principal test de détection du daltonisme

Les-planches-d-Ishihara

C'est avec ces nuages de points colorés, au sein desquels il est demandé au patient de déceler la forme d'un chiffre, qu'est généralement étudiée l'éventualité d'un daltonisme. Ce dispositif de dépistage est connu sous le nom de test d'Ishihara. 

À quel âge tester le daltonisme de mon enfant ?

Au cours des années de maternelle des tests pour dépister le daltonisme sont régulièrement proposés aux enfants. Avant l’âge de 3 ans, ils ne peuvent pas percevoir correctement toutes les couleurs. Ce sont classiquement les tests d’Ishihara ou de Verriest qui sont utilisés pour déceler un trouble dans la perception des couleurs des plus jeunes. Ces deux tests ne réclament aucune connaissance en lecture, ils sont donc tout à fait adaptés aux tout-petits.
Le daltonisme est systématiquement testé au cours de l’examen obligatoire avant la rentrée en CP, aux 6 ans de l’enfant.

Testez facilement et rapidement la capacité de votre enfant à distinguer les couleurs ! 

Vois-tu Lulu ?
download

VOIS-TU LULU ?

Grâce à ce test ludique et rapide, découvrez si votre enfant distingue bien les couleurs ! Le but ? Qu'il parvienne à dénombrer les membres de la famille de Lulu qui sont de couleur verte, et ceux qui sont de couleur orange ! S'il y parvient facilement, sa vision des couleurs se porte bien. S'il éprouve des difficultés, il est peut-être daltonien. 

L’impact du daltonisme chez l’enfant

Ne pas percevoir les couleurs comme « tout le monde » n’est pas un handicap en soi. Un individu daltonien mène une vie similaire à celle des personnes qui voient les couleurs « normalement ». La difficulté que représente le daltonisme n’est mis en évidence qu’à certains moments, comme le choix des habits ou celui entre une pomme granny et une gala. Ces problématiques peuvent en partie être résolues par l’apprentissage et la création de « repères ». Pour les feux tricolores par exemple, un daltonien ne va pas se baser sur la couleur du signal lumineux pour savoir s’il peut passer, mais sur sa position (allumé en haut, on ne passe pas, en bas, on peut y aller).

La difficulté lorsque l’on est enfant, réside donc :

  • dans la détection du daltonisme puisqu’au plus jeune âge, on peut éprouver des difficultés à comprendre ce qui nous arrive et à le verbaliser
  • dans le fait que toutes les astuces et les moyens mnémotechniques permettant aux daltoniens d’identifier par un autre moyen que la couleur ce qui est rouge ou vert restent à élaborer et à intégrer

Si le daltonisme n’a pas un impact réellement pesant sur le quotidien de ceux qui en sont atteints, il est toutefois à noter que certaines professions leur sont fermées. C’est le cas des métiers de l’aviation notamment.

Soigner un enfant atteint d'une déficience de la perception des couleurs

Comme de nombreux autres troubles de la vue, le daltonisme se corrige, mais ne se guérit pas. La recherche fait d’énormes progrès pour créer des équipements permettant aux daltoniens de percevoir toutes les couleurs et les contrastes. Toutefois, il existe quelques conseils pratiques simples à mettre en place pour faciliter le quotidien des enfants qui ne perçoivent pas les couleurs de façon optimale.

Lunettes et lentilles pour daltonien

Des laboratoires mettent au point des solutions pour compenser ou corriger la perception des couleurs des daltoniens. Grâce à eux, il existe sur le marché des lunettes et même des lentilles spécialement conçues pour les daltoniens de tout âge. Ces équipements permettraient, moyennant un temps d’adaptation, de corriger quasi intégralement les effets du daltonisme.

Quelques astuces pour aider un enfant daltonien

Avoir un enfant daltonien n’est pas toujours simple à appréhender. Si ses parents n’ont pas ce trouble, il peut être difficile de comprendre ce qu’il voit et de mettre en place des stratégies pour pallier ce défaut visuel. Des astuces qui peuvent se révéler utiles :

  • distinguer les feux de circulation en fonction de leur position ou de leur forme,
  • ranger les crayons de couleurs, jouets ou habits de couleurs similaires dans des boîtes de formes identiques, et les étiqueter avec le nom de leur couleur,
  • installer des filtres spéciaux sur les écrans utilisés par l’enfant…
Trouver facilement un opticien près de chez soi

Les Opticiens par Conviction sont des opticiens engagés, d’authentiques professionnels indépendants qui se sont regroupés et qui défendent une éthique professionnelle sans concession, des valeurs communes et des expertises de santé visuelle pointues, dans le véritable intérêt de leurs clients indépendamment des modes, des pressions économiques ou externes.
Avec l'annuaire des opticiens, trouvez l'opticien le plus proche de chez vous.

Voir l'annuaire des opticiens
+ Aa -