top

Les effets du maquillage sur la santé visuelle

Dans le cas du maquillage comme dans celui des lunettes, l’esthétique et le style ne doivent jamais primer sur la santé. Les différents produits de beauté applicables sur les yeux contiennent des substances qui peuvent être agressives tant pour la peau qui les entourent que pour les globes oculaires eux même. Allergies, irritations, infections… Le maquillage peut être la source de nombreuses affections. Aussi, son usage requiert de la prudence et le respect de certaines règles de prévention. 

  1. Les produits et les gestes beauté qui peuvent nuire aux yeux
  2. Les allergies dues au mascara, eye-liner, crayon et fard à paupières 
  3. Les risques de transmission de maladies liés au make-up
  4. Limiter les risques d’affections oculaires liées au maquillage 
  5. Appliquer son maquillage et son parfum loin des yeux 
  6. Le démaquillage : essentiel, mais en douceur 
  7. Respecter les dates de péremption 
main

Se maquiller abîme-t-il les yeux ?

Le maquillage est une pratique ancestrale qui, à l’origine, servait de protection supplémentaire, voire de soins, pour les yeux. Le mythique trait de khôl, venu d’Egypte, par exemple, avait des qualités antibactériennes et protégeait les paupières du soleil. Depuis les produits se sont diversifiés, les techniques se sont complexifiées, mais le but du maquillage est toujours de concilier mise en beauté et protection (anti-âge, anti-dessèchement, protection sol aire…). Pourtant, mal employé, mal connu, mal conservé, le maquillage peut être source de problèmes oculaires. Comment maîtriser son maquillage et préserver le bien-être de ses yeux ?

Les produits et les gestes beauté qui peuvent nuire aux yeux

Le maquillage waterproof pique les yeux ? La vaporisation d’un parfum provoque un larmoiement ? L’application d’une crème donne une sensation de chaleur au niveau des paupières ? Le trait de crayon avant les cils inférieurs coule plusieurs fois par jour ? Tous ces signaux indiquent que ces produits ou l’utilisation que vous en faites ne sont pas adaptés à vos yeux.

Les allergies dues au mascara, eye-liner, crayon et fard à paupières

Une allergie est un phénomène immunitaire spécifique, libérant des histamines au contact d’un élément précis (allergène). Les histamines provoquent entre autres un essoufflement, des démangeaisons, des urticaires et des œdèmes. Une réaction allergique forte peut conduire à un syndrome de Quincke, nécessitant une prise en charge médicale d’urgence. Une personne allergique réagit à un ou à une série d’allergènes.
Dans tous les produits de beauté confondus, 82 allergènes ont été référencés. Les fabricants ont l’obligation de noter sur les étiquettes ou notices, tous les ingrédients entrant dans la composition de leurs produits. Il est donc très important de lire son étiquette avant d’acheter un nouveau maquillage ainsi que de connaître au préalable ses propres allergies. Seule une consultation médicale auprès d’un allergologue permet d’établir de façon certaine la liste des allergènes à éviter.

Allergie et intolérance, deux choses bien distinctes

Une allergie ne doit pas être confondue avec une intolérance. L’intolérance produit des inconforts, mais elle n’est pas une réaction immunitaire et ne met ni santé ni la vie en danger. La peau des paupières est extrêmement fine et fragile, elle laisse pénétrer dans l’organisme de nombreuses substances présentes dans les produits cosmétiques. Une réaction cutanée indésirée peut en résulter sans qu’elle soit pour autant symptomatique d’une allergie.

Plein fard sur les conservateurs et le parabène

Les produits de beauté ont une durée de vie limitée, mais optimisée par la présence de conservateurs. Ces derniers limitent la prolifération de bactéries, de champignons, mais aident aussi à maintenir la puissance d’une couleur ou la texture d’un produit. Les conservateurs sont des allergènes assez répandus. Certains ont même été interdits ou leur quantité dans la composition de cosmétiques réglementée. C’est le cas des parabènes (qui sont aussi des perturbateurs endocriniens), de la méthylisothiazolinone (MIT) et de la méthylchloroisothiazolinone (MCIT), souvent associés dans des mêmes produits. Le formaldéhyde ou les esters de Gallate sont aussi des conservateurs qui déclenchent fréquemment des allergies, mais leur usage est toujours autorisé.
Afin que les maquillages et les produits de beauté conservent leur texture, des émulsifiants sont employés dans leur fabrication. Là aussi certains, comme les glycols, sont des allergènes répandus, au même titre que la propolis, un élément biologique issu de l’apiculture.

Nickel-chrome : attention aux yeux

Les pigments utilisés en cosmétologie étaient auparavant majoritairement obtenus à partir de métaux : le nickel, mais aussi le cobalt et le chrome.
Le nickel est interdit dans la fabrication des produits de maquillage depuis 2009. Néanmoins, certaines industries cosmétiques ont mis au point des colorants et des pigments de remplacement à base d’oxydes de fer dont le pouvoir allergisant est le même que celui du nickel et qui peuvent provoquer eczéma et urticaire. Les traces de nickel sont très répandues dans les produits de maquillage, malgré l’interdiction de 2009, un logo « nickel-free » est parfois utilisé par les laboratoires pour garantir l’absence de nickel dans leurs produits. Le chrome et le cobalt, eux, sont encore employés en cosmétologie. Ce sont également des allergènes reconnus.Il est donc important de vérifier la composition d’un maquillage pour éviter le contact avec des pigments issus du fer, du nickel, du chrome ou du cobalt quand on y est allergique.

Les risques de transmission de maladies liés au make-up

Il pourrait sembler économique, convivial ou pratique d’utiliser un anticernes vieux de plusieurs années pour quelques rares utilisations, d’essayer à plusieurs le dernier produit miracle, ou encore d’emprunter un pinceau en cas d’oubli…Malheureusement, en ne respectant pas des règles d’hygiène et d’usage strictes, se maquiller peut ouvrir la porte de notre organisme à de nombreuses maladies.

Prêter ses produits et outils de maquillage : donner ses germes

En partageant des produits ou accessoires de maquillage, se partagent aussi les micro-organismes qui vivent autour ou dans nos yeux. Certaines bactéries ou cellules mortes ne provoqueront peut-être qu’un larmoiement ou une légère démangeaison, mais d’autres peuvent être à l’origine de pathologies comme la blépharite ou l’orgelet. Certains symptômes de ces maladies ne sont visibles que plusieurs jours après une contamination et certaines personnes auront un système immunitaire leur permettant d’être porteurs sains : il n’est donc pas prudent des fier aux apparences pour savoir si une personne peut nous transmettre des germes pathogènes.
Les produits de maquillage sont donc strictement personnels, et ne se prêtent pas. Les outils tels que les pinceaux, les recourbe-cils, ou les estompeurs doivent être nettoyés à l’eau et au savon, séchés puis désinfectés avec des produits adaptés aux yeux, avant et après usage.

À savoir : Bio n'est pas synonyme de hypoallergénique !

Les produits Bio, Végan, et même les DIY ( « Do It Yourself », faits-maison) peuvent provoquer des allergies. Ces produits répondent à un choix de consommation engagé, mais peuvent contenir des allergènes

Limiter les risques d’affections oculaires liées au maquillage

Face à tous les risques que représente l’emploi de maquillage pour vos yeux, il faut adopter une attitude prudente et connaitre les gestes à faire et surtout à ne pas faire. Il est très important d’écouter son corps pour ne pas compromettre sa santé oculaire. Voici quelques conseils pour gagner en confort et en sécurité.

Appliquer son maquillage et son parfum loin des yeux

Le maquillage des yeux est le plus pratiqué des maquillages, encore plus depuis le port du masque obligatoire.
Le premier conseil est de prendre son temps et d’assurer ses gestes lors de la mise en beauté du regard, pour limiter les coups de crayon qui dérape, le ricil qui glisse, l’eye-liner qui coule… Ces produits risquent sinon de se retrouver en contact avec l’œil. Il est donc préférable de ne pas se maquiller dans les transports, de s’isoler pour ne pas être bousculé, de choisir un endroit éclairé avec idéalement un miroir grossissant et de mettre ses lentilles avant le maquillage.

Les cils, une barrière à ne pas franchir

L’autre conseil, pour que des cosmétiques n’entrent pas en contact avec les yeux, est ne pas les appliquer à l’intérieur des paupières : ni eye-liner, ni crayon, ni mascara. Même si longer les cils d’un trait de crayon, en suivant la bordure interne de la paupière donne au regard plus de profondeur, cela risque aussi de donner des infections et des sécheresses oculaires. Les cils représentent la frontière à ne pas dépasser pour ne pas perturber l’équilibre de l’œil.
Les cils ont pour fonction d’empêcher des particules fines ou poussières d’entrer dans l’œil, de s’y accumuler et de boucher des glandes lacrymales. Rappelons que l’engorgement d’une glande lacrymale peut conduire à un chalazion, infection de la paupière qui, dans les pires cas, doit se faire opérer. Il convient donc de ne pas déposer de poudre sur les cils, ni de trop les recouvrir de mascara. Appliquer son ricil sur les 3/4 des cils permet un rendu esthétique sans pour autant bloquer leur rôle de filtre.

Éviter les perturbateurs dans les yeux

Plusieurs types de perturbateurs peuvent atteindre les yeux suite à une session de maquillage : des débris de mascara ou de poudre qui tombent lors de la mise en beauté ou au cours de la journée, mais aussi des produits chimiques par exemple !
De nombreux produits chimiques se trouvent dans le maquillage. Il n’est pas rare que des agents desséchants ou utilisés pour lutter contre les graisses cutanées soient employés pour garantir aux cosmétiques une longue tenue. Pour rendre plus agréable n’importe quel produit, des parfums leur sont généralement ajoutés. Il s’agit de produit de la famille des alcools, irritants pour la peau et pour les yeux. Les paupières sont constituées de la peau la plus fine de notre corps, les produits qui y sont appliqués sont peu filtrés et passent facilement jusqu’à l’œil. Un produit irritant ou desséchant appliqué sur la paupière peut donc très facilement provoquer une sécheresse ou une irritation oculaire.

Le démaquillage : essentiel, mais en douceur

Chaque maquillage réclame un démaquillage. Il est recommandé de se nettoyer les yeux, et le visage, deux fois par jour, en partant du nez pour aller jusqu’aux oreilles. Là encore, certains démaquillants seront trop nocifs pour les yeux. C’est pourquoi choisir ses produits de toilette est primordial pour éviter des réactions cutanées et oculaires désagréables. Outre les produits à sélectionner avec soin, la douceur est de mise. Les yeux sont fragiles ! Le maquillage ne doit pas être difficile à retirer. Frotter ses yeux avec force et vigueur n’est jamais recommandé. Cela peut provoquer des irritations et des griffures. Dans les cas extrêmes, trop se frotter les yeux et avec trop de vigueur peut aller jusqu’à provoquer une déformation de la cornée.

Respecter les dates de péremption

Les conservateurs contenus dans les divers types de maquillage leur permettent de conserver leur texture, leurs couleurs et leurs parfums. Mais ils ont surtout pour objectif de limiter la prolifération de champignons et de bactéries. Toutefois, leur efficacité est limitée dans le temps Le vieillissement peut en effet altérer la nature et la composition d’un cosmétique. Et un produit initialement inoffensif peut devenir dangereux pour vos yeux. Pour éviter cela :

  • les mascaras et eye-liner doivent être changés tous les 3 mois,
  • les anti-cernes et crèmes à paupière ont une durée de vie de 12 à 18 mois,
  • les crayons secs et poudres colorées peuvent se conserver 2 ans.
Trouver facilement un opticien près de chez soi

Les Opticiens par Conviction sont des opticiens engagés, d’authentiques professionnels indépendants qui se sont regroupés et qui défendent une éthique professionnelle sans concession, des valeurs communes et des expertises de santé visuelle pointues, dans le véritable intérêt de leurs clients indépendamment des modes, des pressions économiques ou externes.
Avec l'annuaire des opticiens, trouvez l'opticien le plus proche de chez vous.

Voir l'annuaire des opticiens
+ Aa -