top

Unifocaux, à double foyer ou progressifs : comment choisir mes verres de lunettes ?

Les lunettes de vue sont constituées d’une monture et de verres de correction. Or, bien souvent, une fois la monture choisie, le choix des verres et leur type semble de moindre importance. Pourtant, même si leurs différences ne sont pas visibles de l’extérieur, ce sont les verres ophtalmiques qui définissent le confort de vue, et donc d’utilisation des lunettes. Comment y voir clair parmi les différents types de verres ?

  1. Les 3 types de verres
  2. Quel verre de lunettes pour quel défaut visuel ? 
  3. Quelle différence de prix entre des verres unifocaux et des verres progressifs ? 
main

Les 3 types de verres optiques

Il existe 3 catégories de verres qui sont définies par la ou les corrections qu’ils apportent.

  • 1) Le verre unifocal

Les verres unifcocaux ne corrigent qu’un seul trouble visuel. Par exemple, uniquement la myopie. Toute la surface du verre présente une même et unique correction visuelle.

  • 2) Le verre ophtalmique à foyers

Les verres à double foyer ou à triple foyer sont des verres composés de plusieurs zones de correction visuelle. Ainsi, ils peuvent agir sur plusieurs troubles de la réfraction, tant pour la vision de loin que pour la vision de près (voire même la vision intermédiaire si un 3e foyer est présent). Les zones dans le bas des verres corrigent la vision de près, les zones en hauteur corrigent la vision de loin. Les différentes zones de correction se distinguent parfois clairement en observant le verre optique.

  • 3) Les verres progressifs

Les verres progressifs sont en quelque sorte des verres avec plusieurs foyers, fondus les uns aux autres afin qu’on ne distingue aucune démarcation entre eux. De la même manière que les verres à double foyer, la partie haute des lunettes corrige la vision de loin et la partie basse corrige la vision de près. La vision intermédiaire est corrigée dans la partie centrale du verre. Les puissances des corrections visuelles des verres progressifs changent de haut en bas. En effet, pour offrir une transition plus douce entre les zones dédiées à la vision de près et à la vision de loin, les verres progressifs sont composés de multiples zones aux corrections graduellement différentes.

À savoir

Les verres à foyers sont de moins en moins répandus, se faisant remplacer par les verres progressifs, plus performants et avancés technologiquement. 

Quel verre de lunettes pour quel défaut visuel ?

Pour choisir correctement les verres optiques de ses lunettes de correction, il faut définir son besoin visuel. Ai-je besoin de lunettes pour lire ? Dois-je porter des lunettes pour voir de loin uniquement ? Ai-je des troubles de la vue en vision de près et de loin ? Même si en règle générale, le choix des verres de lunettes est initié par l’ophtalmologue puis dirigé par l’opticien qui délivre l’équipement prescrit, connaître les différentes options possibles en matière de verres de lunettes permet de comprendre et d’accepter un choix qui parfois nous échappe.

Je suis myope, quel verre ophtalmique dois-je privilégier ? 

Que vous soyez myope, astigmate, hypermétrope ou uniquement presbyte, si votre vue n’a besoin d’être corrigée que dans un seul champ (seulement en vision de près ou de loin) grâce à une correction unique, les verres unifocaux sont les verres les plus adaptés.

J’ai déjà un défaut visuel et je deviens presbyte, quel verre choisir ?

En cas de multiples troubles visuels, les verres progressifs sont ceux qui permettent le mieux de combiner plusieurs corrections. Toutefois, ils demandent un temps d’adaptation à leur porteur. En cas de vertiges, de maux de tête, ou d’inadaptation longue, un retour à plusieurs paires de lunettes sera à envisager (une paire pour la vision de près et une pour la vision de loin).

Quelle différence de prix entre des verres unifocaux et des verres progressifs ? 

Les verres progressifs sont en constante évolution. Leurs techniques d’assemblage et le confort qu’ils apportent s’améliorent de jour en jour. Leur prix est le reflet de ces performances. Ils coûtent donc plus chers que des verres unifocaux. Toutefois, leur remboursement et leur prise en charge, notamment dans le cas des équipements avec RAC 0, sont identiques. En choisissant des lunettes et des verres de la gamme A, il ne restera rien à payer sur des lunettes de correction prescrites par votre médecin, que les verres soient progressifs ou unifocaux. Les verres optiques au tarif libre (du panier B) seront remboursés selon les modalités de chaque mutuelle.

Mon opticien : le spécialiste en verres correcteurs

Muni de votre ordonnance médicale, suite à une vérification de votre vue et à l’écoute de votre mode de vie, votre opticien sait quel verre est le plus adapté à votre situation. C’est le spécialiste des équipements de correction visuelle. Il connaît les verres optiques et leurs points forts autant que les limites qu’ils présentent pour la personne concernée. Une MESU (mise en situation d’usage) et un accompagnement personnalisé (notamment dans l’adaptation au port de verres progressifs) sont les atouts qu’un opticien indépendant offre à ses clients pour leur garantir le maximum de confort avec son équipement visuel.

Trouver facilement un opticien près de chez soi

Les Opticiens par Conviction sont des opticiens engagés, d’authentiques professionnels indépendants qui se sont regroupés et qui défendent une éthique professionnelle sans concession, des valeurs communes et des expertises de santé visuelle pointues, dans le véritable intérêt de leurs clients indépendamment des modes, des pressions économiques ou externes.
Avec l'annuaire des opticiens, trouvez l'opticien le plus proche de chez vous.

Voir l'annuaire des opticiens
+ Aa -