top

Comment devenir opticien ? 

Le métier d’opticien est un mélange d’activités commerciales, techniques, créatives et paramédicales. Employé ou à son compte, l’opticien est un spécialiste en santé visuelle diplômé, au minimum, d’un BTS opticien-lunetier. Au quotidien, il met ses compétences au service des porteurs de lunettes et de lentilles de contact. En quoi consiste le travail d’un opticien ? Quel est l’état du marché de l’emploi de la filière optique ? Comment devient-on opticien ? Combien gagne un opticien ? Voici tout ce qu’il y a à connaitre sur le métier d’opticien

  1. Les missions de l'opticien
  2. Quelles études ?
  3. Des études d'optique en alternance ?
  4. Combien gagne un opticien-lunetier ? 

Le métier d'opticien

Quelles études ?

  • BTS opticien-lunetier (2 ans)

Alternance possible ?

  • Oui

Insertion professionnelle ?

  • Excellente

Salaire moyen ?

  • 2500 €
main

Devenir opticien : tout savoir sur la profession d’opticien-lunetier

Secteur en pleine mutation, l’optique est une spécialité au carrefour des domaines du paramédical, de la technologie et du commerce. Avec une population vieillissante, des besoins visuels grandissants de par l’utilisation des écrans et des réformes leur permettant de proposer toujours plus de services, les opticiens ont un bel avenir devant eux. Mais quelle est la réalité de ce métier ? Combien gagnent les opticiens ? Y a-t-il du chômage chez les opticiens ? Quelles sont les qualités nécessaires pour devenir opticien ? Par quelle formation y accéde-t-on ?

Qu’est-ce que le travail d’un opticien ?

Le spécialiste de la vision au service de sa clientèle

L’opticien exerce en boutique ou en déplacement pour :

  • délivrer au patient l’équipement qui lui a été prescrit par l’ophtalmologue
  • examiner la vue de ses clients pour ajuster la correction visuelle
  • tester et adapter leurs appareils de correction visuelle,
  • les aider à choisir la monture ou les équipements qui sont les plus adaptées à leur mode de vie, leur morphologie et leur besoin visuel.

De plus en plus d’opticiens proposent désormais tout un accompagnement administratif à leur client, en remplissant avec ou pour eux les feuilles de soins et les demandes de remboursement auprès des mutuelles.

Le travail d’atelier du technicien en équipements visuels

Le travail d’un opticien se passe aussi en atelier où il doit :

  • façonner les verres (découpage, meulage polissage)
  • monter les lunettes (fixer les verres correcteurs à la monture choisie),
  • faire le centrage des verres, leur appliquer des traitements,
  • réparer, adapter, rénover et éventuellement créer des montures.

L’opticien à son compte : un véritable chef d’entreprise 

Enfin, les missions d’un opticien sont aussi de gérer l’agencement, la vitrine et les stocks du magasin d’optique où il travaille. Parfois il  se charge également de la publicité de la communication du magasin ou de la facturation auprès de la clientèle. S’il est à son compte, l’opticien est alors un chef d’entreprise à part entière. Il doit alors se charger de toutes les formalités administratives inhérentes à ce statut, gérer les budgets et endosser des responsabilités de gestion du personnel ou de négociation avec les entités externes avec lesquelles son commerce est amené à collaborer (enseignes, fournisseurs, centrales d’achat…)

Les compétences d’un bon opticien

Face à la pénurie d’ophtalmologistes et aux « réformes santé », les opticiens voient leur champ de compétences évoluer et s’élargir. Ils peuvent désormais adapter, ou modifier une ordonnance de correction visuelle, réaliser des examens de la vue, aller au domicile ou sur le lieu de travail de leur client, se spécialiser en contactologie, en basse vision…
Pour réussir dans toutes les facettes de ce métier, un opticien doit :

  • à l’aise avec la dimension scientifique de la profession
  • être à l’écoute de sa clientèle, disposer de bonnes compétences relationnelles
  • se tenir informé des modes et des dernières avancées technologiques en matière d’optique,
  • être un bon technicien, habile et minutieux, pour tailler les verres et les adapter aux montures,
  • être bon gestionnaire pour pérenniser son commerce

Quelles sont les études pour devenir opticien ?

Il est aujourd’hui possible de se former au métier d’opticien dès l’obtention du BAC ou en reconversion professionnelle. Le diplôme obligatoire pour être opticien est le BTS d’opticien-lunetier, ou BTSOL.

Le BTS d’opticien-lunettier

Le BTS d’opticien-lunetier se déroule en temps plein ou en alternance pendant 2 ans. Ce diplôme est de niveau 5 (anciennement diplôme de niveau III).
Pour accéder à cette formation, il faut être titulaire :

  • d’un Baccalauréat général,
  • d’un Bac technologique, notamment le bac pro STI génie optique
  • d’un Bac pro optique lunetterie.

Une soixantaine d’établissements proposent la formation au BTS d’opticiens-lunetier, en recrutant leurs futurs étudiants sur dossier.

à savoir

Peut-on faire des études pour devenir opticien en alternance ?

De nombreuses écoles proposent de passer le BTS d'opticien-lunetier en alternance. Une possibilité qu'il est important de ne pas négliger. L'alternance permet à l'étudiant de subvenir à ses besoins pendant la durée de son cursus et de se confronter au monde du travail dès le début de son parcours. Un profil d'alternant plaît généralement beaucoup aux recruteurs. 

Reconversion professionnelle : quel parcours pour devenir opticien ?

De nombreuses écoles proposent  une remise à niveau et une formation adaptée à une reconversion professionnelle vers le métier d’opticien. Les candidats, retenus sur dossier, obtiennent de titre de monteur-vendeur en optique à l’issue de cette remise à niveau. Ils peuvent ensuite intégrer la formation BTSOL de la même école.

Quelle études après le BTSOL ?

Si le BTS est suffisant pour exercer la profession d’opticien, il est possible pour ceux qui le souhaitent d’étoffer leur éventail de compétence ou de se spécialiser (basse vision, contactologie…) Sont notamment envisageables :

  • une licence professionnelle optique professionnelle
  • une licence de management de magasin d’optique

Salaire et insertion professionnelle

Quel est le salaire d'un opticien ? 

Le revenu moyen d’un opticien salarié est de 2500 € brut par mois. Si l’opticien est à son compte, ses revenus dépendent de son emplacement, de ses services et évidemment de la satisfaction de sa clientèle.

Le marché de l’emploi de la filière optique 

Le BTSOL permet d’obtenir rapidement un emploi. Près de 95 % des titulaires du BTS opticien lunetier sont en poste, comme le remarque l’article du magazine L’étudiant de juillet 2019. Un chiffre constant puisque les employeurs du secteur ont du mal à recruter, comme en témoigne un article d’Acuité de février 2018. La baisse d’inscriptions à cette formation débouche sur un manque de candidats formés aux postes à pourvoir.

Les inconvénients du métier d’opticien

Le principal inconvénient de la profession d’opticien est l’amplitude horaire de travail. En tant que commerçant, l’opticien doit s’adapter à sa clientèle en proposant des horaires d’ouverture et une présence au plus près de leurs besoins. Cela implique de travailler les week-ends et les soirs.

Trouver facilement un opticien près de chez soi

Les Opticiens par Conviction sont des opticiens engagés, d’authentiques professionnels indépendants qui se sont regroupés et qui défendent une éthique professionnelle sans concession, des valeurs communes et des expertises de santé visuelle pointues, dans le véritable intérêt de leurs clients indépendamment des modes, des pressions économiques ou externes.
Avec l'annuaire des opticiens, trouvez l'opticien le plus proche de chez vous.

Voir l'annuaire des opticiens
+ Aa -