top

Mauvaise alimentation et DMLA

S’il est vrai que l’alimentation peut améliorer notre santé, de récentes études de cas démontrent qu’à l’inverse, la « malbouffe » peut nuire au métabolisme général et avoir des conséquences directes sur des fonctions telles que la vue. Comment s’explique cette détérioration visuelle liée à une nutrition de mauvaise qualité ?

  1. Sucres et aliments gras : dangers pour la santé 
  2. Quel type de régime peut aggraver une dégénérescence maculaire ? 
  3. Limiter l’évolution de la DMLA avec des compléments alimentaires 
  4. Éviter une DMLA précoce grâce à un régime alimentaire healthy 
main

Les effets de la « malbouffe » sur la DMLA

La DMLA, ou dégénérescence maculaire liée à l’âge, est la principale cause de malvoyance chez les personnes de plus de 50 ans. Elle concerne 1 personne sur 3 à partir de 75 ans. C’est une maladie qui touche la partie centrale de la rétine, appelée macula. Petit à petit, la macula se détériore et provoque une perte, lente mais définitive, de la vision centrale.
Récemment, des dégénérescences visuelles ont été observées chez des personnes plus jeunes, ou chez des animaux, tous soumis à un régime alimentaire déséquilibré. Le cas d’un Britannique de 17 ans, se nourrissant exclusivement de fast-food, a remis en perspective une étude de l’université de Buffalo sur l’implication de l’alimentation dans l’apparition et l’évolution de la DMLA. Que peut-on comprendre de ces observations sur le rôle de la nourriture dans la dégénérescence maculaire liée à l’âge ?

Sucres et aliments gras : des dangers pour la santé visuelle

De 1987 à 1995, l’étude scientifique Atherosclerosis Risk in Communities a suivi les habitudes alimentaires de deux groupes de participants, afin d’évaluer l’impact d’un régime « occidental » sur leur santé. En se basant sur cette étude, les chercheurs de l’université de Buffalo ont pu constater que l’apparition de la DMLA n’était pas en lien avec l’alimentation. Toutefois, son évolution, quant à elle, en était grandement aggravée.
La Mayo Clinic, hôpital universitaire de Rochester aux États-Unis, a aussi contribué à établir un lien entre la santé de la rétine et l’alimentation, grâce à une expérience sur des animaux suivant deux régimes différents. Les membres du groupe nourri avec des aliments gras et sucrés présentaient, au bout de 9 mois, des rétines aux altérations semblables à celles de la DMLA, contrairement au second groupe suivant un régime équilibré.

Quel type de régime peut aggraver une dégénérescence maculaire ?

Parfois qualifiés d’« occidentaux », les régimes alimentaires qui engendrent des troubles du métabolisme et de la vision comportent des consommations importantes :

  • de viande (notamment transformée et marinée),
  • de fritures,
  • de céréales raffinées,
  • de produits laitiers gras.

Le régime occidental est dangereux pour la santé, car il ne contient pas assez (voire pas du tout) de vitamines et de minéraux comme la vitamine B12, le cuivre, le sélénium, les oméga-3… Ces carences sont responsables d’un trouble appelé « syndrome métabolique », ou syndrome X, facteur de risques de maladies telles que le diabète, l’hyper-cholestérolémie, certains cancers et la DMLA !

Limiter l’évolution de la DMLA avec des compléments alimentaires

Même si une mauvaise alimentation ne provoque pas la DMLA, elle en amplifie l’aggravation. Peut-on inverser cette évolution avec de meilleures habitudes alimentaires ou une supplémentation en vitamines ? C’est ce que l’étude Age Related Eye Disease Study (AREDS) a tenté de démontrer de 2006 à 2012. Il en ressort que, s’il n’est pas possible de retrouver les compétences visuelles perdues, des compléments alimentaires médicalement prescrits peuvent aider à ralentir les dégénérescences visuelles.

Éviter une DMLA précoce grâce à un régime alimentaire healthy

Un apport nutritionnel équilibré aura un bénéfice sur la santé en général y compris sur la vue. Une alimentation variée et riche en vitamines A, B 12, C, D et E, et en anti-radicaux comme des oméga-3, ralentira l’arrivée de troubles visuels liés à l’âge.
En règle générale, adopter un comportement alimentaire « healthy », c’est-à-dire consommer des aliments sains, peu transformés et de nombreux produits frais comme les légumes, aura un effet positif sur la santé visuelle.
Les adages « évitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé » et « Manger Bouger » ne sont donc pas de vains conseils. Une alimentation saine et une pratique physique extérieure régulière permettent de maintenir un état de santé visuelle correct, et de lutter contre les effets du vieillissement et du temps passé sur les écrans.

Trouver facilement un opticien près de chez soi

Les Opticiens par Conviction sont des opticiens engagés, d’authentiques professionnels indépendants qui se sont regroupés et qui défendent une éthique professionnelle sans concession, des valeurs communes et des expertises de santé visuelle pointues, dans le véritable intérêt de leurs clients indépendamment des modes, des pressions économiques ou externes.
Avec l'annuaire des opticiens, trouvez l'opticien le plus proche de chez vous.

Voir l'annuaire des opticiens
+ Aa -