top

Le daltonisme est une anomalie de la vue qui rend difficile la distinction des couleurs. Il existe différentes formes de daltonisme et plusieurs tests pour diagnostiquer un daltonisme.

Le daltonisme

Anomalie de la vue rendant difficile voire impossible la perception des couleurs, le daltonisme se décline sous de nombreuses formes et peut se transmettre génétiquement. Considérée comme handicap, on vous dit tout sur cette maladie de ses origines à son dépistage aux conséquences qu’elle a dans la vie courante.

1. Définition et types de daltonisme
2. Les raisons d'un défaut de perception des couleurs
3. Les tests de dépistage du daltonisme
4. Les conséquences pour les daltoniens

main

Le daltonisme, c’est quoi ?

Le daltonisme est une anomalie de la vue rendant difficile voire impossible la perception des couleurs. En cas de daltonisme, une partie des cônes, organes des yeux sensibles à la lumière, est déficiente. Cela affecte la sensibilité de la rétine aux couleurs de la lumière visible. Les daltoniens voient aussi bien que les personnes non touchées par ce défaut, mais ils ne peuvent pas voir certaines couleurs, ou les confondent, selon la forme de daltonisme dont ils ont généralement hérité génétiquement.
La forme la plus courante de daltonimse est la déficience rouge-vert qui entraîne, chez les personnes touchées, une incapacité ou une difficulté à percevoir le rouge ou le vert, ou à les distinguer.

Les formes de daltonisme

Il existe 7 formes de daltonisme, classées en trois catégories :

Les formes de daltonisme Trichromates 

Ce type de daltonisme permet de distinguer trois couleurs, car la personne possède les 3 types de cônes (rouge, vert, bleu), mais avec une intensité anormale. Dans cette catégorie, on retrouve :

  • la Protanomalie à cause de laquelle la personne a une faible perception de la couleur rouge.
  • la Deutéranomalie qui ne permet qu’une légère perception de la couleur verte
  • la Tritanomalie à cause de laquelle la couleur bleue est mal distinguée.

Le daltonisme Dichromate

Cette catégorie de daltonisme regroupe les formes permettant de voir deux couleurs. La personne atteinte ne possède pas le gène nécessaire pour voir la troisième couleur primaire, seuls 2 types de cônes sont fonctionnels.

  • la Protanopie. La personne atteinte ne peut pas voir le rouge.
  • la Deutéranopie est la forme de daltonisme dont souffrait John Dalton, scientifique britannique, qui donna son nom à la maladie. Elle se caractérise par l’absence de perception de la couleur verte.
  • la Tritanopie rendant la personne atteinte incapable de voir la couleur bleue.

Le daltonisme Monochromatique ou Achromatopsie 

Dans le cas d'un daltonisme monochromatique, seul un pigment de cône est fonctionnel. La personne ne peut alors percevoir qu'une seule couleur, ce qui empêche une vision normale.
Dans le cas d'un daltonisme achromatique, la personne atteinte ne peut pas voir les couleurs. D’autres problèmes existent si la personne est née avec ce défaut, par exemple une forte sensibilité à la lumière, une faible acuité visuelle…

Comment est-on daltonien ? 

Le daltonisme, une anomalie génétique héréditaire 

Le daltonisme est généralement une maladie génétique.Les personnes sont touchées dès leur naissance. Souvent on ne découvre ce défaut que lors de contrôles durant la scolarité de l’enfant, entre 6 et 12 ans.

Le daltonisme ne concerne-t-il que les hommes ? 

8 %

Le gène lié au daltonisme touche plus les hommes que les femmes. 8 % des hommes sont touchés pour 1 % des femmes.

Le daltonisme, ça s’attrape ? 

Non, le daltonisme n’est pas une maladie contagieuse. Néanmoins, il est possible de devenir daltonien sans avoir le gène responsable. Certains médicaments sont capables de provoquer cette anomalie des cônes de perception des couleurs. Certaines maladies, comme la sclérose en plaques, peuvent provoquer le daltonisme.

Suis-je daltonien ? 

À priori le manque de perception des couleurs est considéré comme un handicap. Mais il ne faut pas oublier que la vue est très subjective et personnelle. C’est la raison pour laquelle, les daltoniens se découvrent eux-mêmes atteints assez tardivement. Souvent cantonnée au daltonisme rouge-vert, cette maladie peut être étendue à d'autres couleurs et plus ou moins forte. Pour savoir si vous êtes daltonien, il convient de passer des tests auprès de spécialistes de la vue.

Les tests du daltonisme

Qui voir pour diagnostiquer un défaut de perception des couleurs ? 

Il est possible de voir un médecin, un ophtalmologiste ou une infirmière pour savoir si l’on est atteint de daltonisme. Pour un véritable diagnostic, il convient de consulter un ophtalmologiste, ou un orthoptiste, seules personnes capables de valider la présence de cette maladie et d’en définir la forme.
Pour cela, le professionnel de santé soumet son patient à différents tests et examens de vue dédiés au dépistage du daltonisme.

Dépister un daltonisme

Il convient d’attendre l’âge de 5 ans avant de faire un test, car les yeux des enfants ne sont pas encore bien formés, et un test n’aurait pas de valeur. Il existe plusieurs tests pour dépister le daltonisme sous toutes ces formes. On peut citer :

1. Le test d'Ishihara 

Le plus connu des tests dont le principe est de présenter à une personne des ronds colorés avec des chiffres inscrits. L’usage des couleurs permet à certaines personnes de voir ou non ces chiffres, selon la présence ou non du daltonisme et selon la forme de la maladie. Ce test est surtout un test de dépistage.

2. Le test de la Lanterne de Beyne pour déceler le daltonisme
3. Le test de Farnsworth pour définir la forme de daltonisme 

Ce test consiste à classer selon leur couleur 85 pastilles variant progressivement du bleuâtre au rougeâtre.

4. L’anomaloscope de Nagel pour les formes de daltonisme trichromates

Ce test est une projection de deux ronds lumineux, en formant un troisième par superposition. Le patient doit adapter les proportions pour obtenir la couleur telle qu’il doit la voir.

Lire aussi: Tester la vision des couleurs

Les conséquences du daltonisme 

Daltonisme : les limitations dans la vie courante 

Il y a peu de limitations dans la vie lors d’un cas avéré de daltonisme. Les seuls cas problématiques seront ceux où une personne doit reconnaître, valider ou contrôler selon un référentiel de couleurs. Une adaptation doit être mise en place pour aider ces personnes. Il s’agit de simples ajustements.

Dans de plus en plus de secteurs, il est possible d’adapter l’usage d’un service ou d’un produit pour les daltoniens. C’est le cas par exemple des jeux vidéo, qui proposent de plus en plus de régler le jeu selon la forme de daltonisme.

Les handicaps du daltonisme 

Le daltonisme est rarement un problème dans la vie courante, seules quelques situations poseront problème. Néanmoins cela reste le cas de professions où la reconnaissance des couleurs est importante, sans possibilité d’adaptation au cas par cas. Ainsi de nombreux métiers sont interdits aux personnes souffrant de daltonisme.

À lire: Les métiers interdits aux daltoniens

à savoir

Les daltoniens célèbres

Certaines personnes notables n’ont pas voulu abandonner leur ambition malgré leur daltonisme. C’est le cas des acteurs Robert Newman et Eddie Redmayne, ou du réalisateur Christopher Nolan. Il est amusant de noter que Mark Zuckerberg a choisi la couleur bleue en créant Facebook, car ce dernier est aussi daltonien, au même titre que le Prince William. Et si vous vous demandiez pourquoi dans les premiers albums d’Astérix et Obélix les couleurs étaient incohérentes, ne cherchez plus ! Uderzo était daltonien !

Comment soigner le daltonisme ?

Pour le moment il n’existe pas de traitement pour soigner le daltonisme. La perte totale de perception d’une couleur ne peut pas être restaurée. Il existe des aides sous la forme de lentilles ou de lunettes qui permettent, en augmentant les contrastes et en filtrant la lumière selon des longueurs d’onde précises, de distinguer plus facilement des couleurs, mais au détriment d’autres.

Trouver facilement un opticien près de chez soi

Les Opticiens par Conviction sont des opticiens engagés, d’authentiques professionnels indépendants qui se sont regroupés et qui défendent une éthique professionnelle sans concession, des valeurs communes et des expertises de santé visuelle pointues, dans le véritable intérêt de leurs clients indépendamment des modes, des pressions économiques ou externes.
Avec l'annuaire des opticiens, trouvez l'opticien le plus proche de chez vous.

Voir l'annuaire des opticiens
+ Aa -