top

Le strabisme se caractérise par le fait de loucher de façon involontaire. Tout savoir sur cette maladie visuelle ainsi que les solutions pour la guérir.

Le strabisme 

Le strabisme est un défaut de parallélisme entre les deux yeux, qui se déclare souvent tôt chez les enfants. Pour que ce trouble n’entraîne pas une perte d’acuité définitive pour l’œil touché, il est nécessaire de le prendre en charge rapidement. Le simple port de lunettes ou des exercices de rééducation peuvent régler le problème s’il est détecté précocement.

main

Strabisme : définition, causes et solutions

Le strabisme est un trouble musculaire causant un mauvais alignement des yeux. C’est ce trouble qui fait que certaines personnes louchent. Quelles sont les causes d’un strabisme ? Est-ce qu’un strabisme se soigne ? Comment savoir si l’on est affecté d’un strabisme ? Quelles sont les différentes sortes de strabisme ? On vous dit tout sur ce défaut du parallélisme des globes oculaires.

Les causes de strabisme                                                    

Le strabisme peut être présent à la naissance, ou se développer dans les premiers mois, au moment où la vision coordonnée des yeux s’installe. Les causes sont multiples : génétique, pathologique ou accidentelle. Dans tous les cas, ce sont les muscles extra-oculaires, situés autour des yeux et responsables de leurs mouvements, qui sont en cause. Ils sont soit trop sollicités, soit trop relâchés, ce qui modifie l’alignement d’un œil par rapport à l’autre. En cas de mauvais développement des yeux chez le nourrisson ou en cas de non-correction d’un trouble de la vue peut se développer un strabisme accommodatif.

Dans des cas plus rares, le strabisme peut aussi apparaître plus tardivement, suite à un traumatisme, un AVC, ou un problème musculaire ou nerveux. On parle alors de strabisme tardif. Il est également possible qu’en vieillissant, la perte de tonus des muscles extra-oculaires entraîne une déviation. Les yeux ne sont alors plus alignés.

Les différents types de strabismes

Le strabisme peut être plus ou moins prononcé. Lorsque le défaut de parallélisme est mineur, on parle de « phorie ». Le cerveau est généralement capable de corriger l’anomalie et d’aligner les deux images. Lorsque la déviation est visible et constante, on parle de « tropie ». La terminologie diffère ensuite selon l’axe de déviation de l’œil :

- ésotropie ou strabisme convergent, lorsqu’un œil est dévié vers l’intérieur 

- exotropie ou strabisme divergent, lorsqu’un œil est dévié vers l’extérieur 

- hypertropie, lorsque l’œil est dévié vers le haut 

- hypotropie, lorsque l’œil est dévié vers le bas

L’hypertropie et l’hypotropie, sont aussi parfois nommées strabismes verticaux.

Quelles sont les conséquences du strabisme ?

Outre ses effets sur la vision, le strabisme a également des impacts posturaux et de potentielles conséquences sociales pour la personne qui en est atteinte, notamment sur les enfants.

Les conséquences du strabisme sur la vue

Les deux yeux étant incapables de se coordonner et de fixer un même objet, le strabisme provoque souvent une vision doublée (diplopie). Pour régler ce défaut de parallélisme, le cerveau ignore les informations reçues par l’œil atteint de déviation. Ce trouble entraîne plusieurs complications. Tout d’abord, la vision binoculaire participant au sens du relief n'est pas acquise par le cerveau. S’ensuit donc une incapacité des yeux à observer correctement les objets en trois dimensions. Dans un second temps, l'œil qui n'est pas privilégié va progressivement s'affaiblir et perdre son acuité visuelle : on parle d'amblyopie. Sans test de strabisme et sans prise en charge adaptée, cette perte d’acuité visuelle peut être totale et définitive.

L’accommodation posturale et le torticolis dus au strabisme

Afin de pallier la diplopie, avant que l’amblyopie ne soit automatisée, le cerveau va pousser le corps à choisir une position dans laquelle les deux yeux retrouveront un axe commun. Cela peut conduire à des postures douloureuses pour le cou et le dos, parfois jusqu’au torticolis.

Conséquence sociale due au strabisme

Une autre conséquence du strabisme est bien son côté inesthétique, qui provoque dans la vie de tous les jours, des difficultés. Ce problème est d’autant plus important que les strabismes touchent en majorité les enfants, facilement sujets à des moqueries et brimades. Mais toute forme de discrimination peut persister à l’âge adulte.

Comment remédier au strabisme ?

Les strabismes sont essentiellement un problème de santé infantile. Certains peuvent passer inaperçus tout en se déclarant chez des patients très jeunes. Il est donc recommandé aux parents de faire examiner les yeux de leurs enfants chez un ophtalmologue le plus tôt possible, en général dès l’âge de 6 mois. Si un strabisme n’est pas détecté lors d’un premier examen, il est tout de même recommandé de faire un nouvel examen vers l’âge de 3 ans.

Comment savoir si l’on a un strabisme ?

Parmi les divers examens possibles pour détecter un strabisme, le plus couramment pratiqué par les ophtalmologues est le test de Hirschberg (ou étude des reflets cornéens). Une source lumineuse est projetée vers les yeux du patient. Chez les personnes ayant les deux yeux bien positionnés, le reflet de la lumière sera centré au milieu de l’œil. En cas de strabisme, le reflet sera dévié pour l’un des deux yeux.

Traitements pour soigner un strabisme

Le traitement dépend du type de strabisme et de ses causes sous-jacentes. S’il s’agit d’un muscle relâché, un programme d’exercices aidera à le renforcer. Il faudra prendre rendez-vous avec un orthoptiste afin d’effectuer des exercices de rééducation. La méthode la plus utilisée est celle du cache-œil. Celle-ci consiste à cacher l’œil fort, celui choisi par le cerveau, et obliger l’œil faible à travailler et à revenir à une acuité normale et à un bon alignement.

S’il s’agit d’une hypermétropie non corrigée, le port de lunettes de vue réglera le problème. Mais parfois, le strabisme est trop important. L’opération chirurgicale reste le dernier moyen pour remédier au problème et peut être envisagée au cas par cas. Cependant, souvent, l’opération répare un préjudice esthétique, sans soigner le strabisme. La vision reste anormale même après l’intervention.

Trouver facilement un opticien près de chez soi

Les Opticiens par Conviction sont des opticiens engagés, d’authentiques professionnels indépendants qui se sont regroupés et qui défendent une éthique professionnelle sans concession, des valeurs communes et des expertises de santé visuelle pointues, dans le véritable intérêt de leurs clients indépendamment des modes, des pressions économiques ou externes.
Avec l'annuaire des opticiens, trouvez l'opticien le plus proche de chez vous.

Voir l'annuaire des opticiens
+ Aa -