Top
top

L’opération pour le strabisme

5 min de lecture
Gwendoline Billy
Publié le 20/06/2024
main

Le strabisme est un défaut visuel qui touche essentiellement les enfants, mais aussi les adultes. Défaut d’alignement et de coordination des yeux, il engendre des problèmes de vue et des douleurs posturales s’il n’est pas correctement traité. Parmi les traitements existants, il y a l’opération pour le strabisme. À partir de quel âge peut-on recourir à cette intervention chirurgicale ? Comment se déroule-t-elle ? Opticiens Par Conviction répond à vos questions.

À quel âge faire une chirurgie du strabisme ?

L’opération chirurgicale visant à corriger un strabisme est envisagée uniquement si les traitements médicaux classiques n’ont pas porté leurs fruits. Elle est donc proposée après d’autres options comme les séances de rééducation chez l’orthoptiste, le port d’un cache œil ou de lunettes de vue.

L’intervention peut être réalisée à partir de 2 ans. Avant cet âge, le strabisme peut encore évoluer et disparaître spontanément. Il est ensuite possible d’opérer à tout âge, enfant comme adulte.

Pour les enfants de moins de 2 ans, il est toutefois envisageable de réaliser des injections de toxine botulique

Pourquoi faire des injections de toxine botulique pour le strabisme ?

Utilisée depuis plus de 40 ans pour traiter le strabisme, la toxine botulique permet de paralyser les muscles hyperactifs de l'œil en cause dans le défaut de parallélisme. Ainsi bloqués pendant 3 à 4 mois, les muscles opposés redressent l'œil et corrigent l'alignement.

Il peut être nécessaire de faire plusieurs injections pour obtenir de bons résultats. Si ce n’est pas suffisant, la solution de la chirurgie est à envisager.   

Le strabisme de l’enfant étant le plus courant, la plupart des opérations sont effectuées entre l’âge de 2 et 6 ans. Comment se déroulent-elles ?

Comment se déroule une opération pour le strabisme ?

Chirurgie ambulatoire, l’opération pour le strabisme se prépare en amont avec une consultation pré-opératoire auprès d’un chirurgien ophtalmologue et d’un anesthésiste.

Avant l’opération : consultation pré-opératoire et anesthésie

Quelques jours avant l’opération, une consultation pré-opératoire est organisée. Celle-ci permet au chirurgien ophtalmologue et à l'anesthésiste de rencontrer le patient ou la patiente et de s'assurer que tout est en place pour une intervention réussie.

Le chirurgien ophtalmologue procède à un examen des yeux pour confirmer le besoin d’une intervention chirurgicale et explique le déroulement de l’intervention.

L’anesthésiste, quant à lui, détermine le type d’anesthésie le plus adapté et informe sur le processus et les consignes à respecter. Pour les enfants, la chirurgie du strabisme est effectuée sous anesthésie générale, tandis que pour l’adulte, elle peut être sous anesthésie locale. Dans tous les cas, il est demandé de venir à jeun le jour de l’opération.

Pendant la chirurgie : choix de la méthode et opération

Il existe diverses techniques pour opérer le strabisme. Celles-ci dépendent notamment du type de trouble observé.

Quels sont les différents types de strabisme ?

Il existe 3 types de strabisme :

  • Le strabisme convergent (le plus fréquent) : il se caractérise par la déviation d'un ou des deux yeux vers l'intérieur.
  • Le strabisme divergent : dans ce cas, l'œil ou les yeux dévient vers l'extérieur.
  • Le strabisme vertical : un œil est plus haut ou plus bas que l'autre.

Ces techniques opératoires influent sur les muscles oculaires à l’origine des mouvements des yeux. Pour ce faire, le chirurgien n’utilise pas de laser, mais incise la conjonctive pour avoir accès aux muscles. Les deux méthodes les plus fréquemment utilisées sont :

  • L’affaiblissement du muscle par recul de son insertion. Dans ce cas, le muscle est détendu et exerce moins de pression sur le globe oculaire.
  • Le renforcement du muscle par plissement de son insertion. À l’inverse de l’affaiblissement, le muscle est tendu pour le renforcer.

En fonction des résultats obtenus pendant l’opération, le chirurgien peut changer de méthode ou les combiner, sur un seul œil ou sur les deux.

L’opération dure entre 15 et 45 minutes. Les points de suture sont effectués avec des fils résorbables. Il n’y a pas besoin de les faire retirer. Aucun pansement n’est posé, par contre, du collyre et de la pommade antibiotique sont appliqués afin d’éviter toute infection.

Une fois que les effets de l’anesthésie se sont atténués, la personne opérée peut rentrer chez elle. Un traitement post-opératoire est ensuite à suivre pendant toute la durée de la convalescence.

Quelle convalescence après une opération du strabisme ?

Il faut compter environ 10 à 15 jours pour se remettre d’une opération du strabisme. Quant aux risques liés à une telle chirurgie, ils sont très faibles.

Les suites opératoires : douleurs et reprise d’une activité normale

Durant les jours suivant l’opération, les yeux peuvent être douloureux. Des rougeurs et des larmoiements peuvent être observés. L’enfant peut également être sujet à des nausées et à des vomissements.

Le traitement post-opératoire se compose généralement de collyre antibiotique et anti-inflammatoire pour aider à la bonne cicatrisation et atténuer les douleurs.

Une consultation de contrôle doit être réalisée un mois après l’opération. Pendant ce temps, il est conseillé d’éviter la piscine, la mer et le port de lentilles de contact.

Par contre, il est tout à fait possible de conduire, de se doucher et de pratiquer une activité sportive (hors sport pouvant provoquer des projections dans les yeux) dès les premiers jours suivant l’opération.

Pour ce qui est de la période de convalescence, l’arrêt de travail délivré par les professionnels de santé varie entre 7 et 15 jours. Pour les enfants, il est conseillé d’attendre 15 jours avant de retourner à l’école.

Les risques de la chirurgie : taux de réussite et complications

Le taux de réussite d’une opération du strabisme est élevé et atteint les 80 % dans le cas d’un strabisme convergent. Cependant, la position des yeux peut évoluer avec le temps et une seconde opération n’est pas à exclure.

L’opération du strabisme est une chirurgie invasive. Par conséquent, elle n’est pas sans risques. Des complications peuvent survenir à cause de l’anesthésie, de l’opération elle-même ou lors de la cicatrisation.

Celles-ci peuvent prendre la forme d’une hémorragie, d’une infection, d’une réaction allergique ou d’une diplopie (vision double).

Dans la plupart des cas, ces complications ne présentent pas de danger et sont correctement traitées. Dans de plus rares cas, une seconde opération est nécessaire.

La chirurgie du strabisme est une opération qui ne présente pas de gros risques et dont on se remet facilement. Mais comme tout soin médical, elle a un coût. 

Est-ce que l’opération du strabisme est remboursée ?

Lorsque l’on se fait opérer, il faut prendre en compte le coût de l’intervention chirurgicale, mais aussi les honoraires du chirurgien, les frais d'hôpitaux et ceux liés à l’anesthésie. À combien s’élève la facture ? Existe-t-il des possibilités de remboursement ?    

Le prix de l’opération des yeux pour le strabisme

Le prix de l’opération pour le strabisme est variable et peut aller de 300 € à plus de 1 000 € par œil.

Cette fluctuation est due à plusieurs éléments :

  • Le forfait hospitalier : les frais d’hébergement et d’entretien.
  • Le type d’intervention : le prix ne sera pas le même en fonction de la complexité de l’opération.
  • Les honoraires du chirurgien.
  • Le coût de l’anesthésie : la consultation pré-opératoire et l’acte d’anesthésie.

La facture peut vite être élevée, mais une partie est prise en charge par la Sécurité Sociale et les mutuelles. 

Le remboursement de la chirurgie pour le strabisme

L’Assurance Maladie prend en charge 80 % des frais d’hospitalisation si l’opération a lieu dans un établissement public ou une clinique privée conventionnée. Les 20 % restants sont appelés ticket modérateur. Elle rembourse également 70 % des frais liés à la consultation pré-opératoire avec l’anesthésiste.

Il reste à charge du patient ou de la patiente :

  • Le ticket modérateur ;
  • Le montant du forfait hospitalier ;
  • Les éventuels dépassements d’honoraires.

La plupart des complémentaires santé prennent au moins en charge le montant du ticket modérateur. Selon les contrats, elles peuvent aussi rembourser le reste des frais inhérent à l’opération.

Chaque hôpital et clinique proposant ses propres tarifs, il est recommandé de demander des devis afin de pouvoir comparer les prix et anticiper les dépenses liées à l’opération.

Trouver facilement un opticien près de chez soi

Les Opticiens par Conviction sont des opticiens engagés, d’authentiques professionnels indépendants qui se sont regroupés et qui défendent une éthique professionnelle sans concession, des valeurs communes et des expertises de santé visuelle pointues, dans le véritable intérêt de leurs clients indépendamment des modes, des pressions économiques ou externes.
Avec l'annuaire des opticiens, trouvez l'opticien le plus proche de chez vous.

Voir l'annuaire des opticiens
+ Aa -