top

Les opticiens mutualistes

En recherchant où acheter votre correction optique, vous avez peut-être remarqué l’existence de différents types d’opticiens : les franchisés, les indépendants et les opticiens mutualistes. Chaque statut a ses particularités, ses avantages et ses inconvénients. Pour bien choisir l’opticien qui convient à vos attentes et à vos besoins, il est important de comprendre ce qui se cache derrière ces appellations. Dans cet article, on vous explique ce qu’est un opticien mutualiste.

  1. Un opticien qui s'associe à une mutuelle
  2. Quels sont les avantages d'une relation entre un opticien et des mutuelles?
  3. Relations entre opticiens indépendants, franchisés et mutuelles
  4. Opticiens franchisés et mutuelles
  5. La liberté totale des indépendants dans leurs rapports avec les mutuelles 
main

Un opticien qui s’associe à une mutuelle

Le principe d’un opticien dit « mutualiste » est très simple : c’est un professionnel qui a conclu un partenariat avec une ou plusieurs mutuelles de façon à faciliter les procédures administratives pour les consommateurs qui adhèrent à ces mutuelles.
Tous les opticiens sont donc susceptibles d’être des mutualistes ! Un opticien indépendant peut par exemple tout à fait conclure des partenariats avec plusieurs mutuelles pour simplifier la vie de ses clients. Les deux statuts se superposent, l’un n’empêche pas l’autre.

Quels sont les avantages d’une relation entre un opticien et des mutuelles ?

Pour un patient, se rendre chez un opticien appartenant au réseau auquel est affiliée sa mutuelle peut présenter de nombreux avantages :

  • Les tarifs sont parfois contrôlés
  • Des tarifs privilégiés peuvent être proposés aux adhérents des mutuelles partenaires
  • Les démarches administratives sont simplifiées
  • Tiers-payant

Qu’est-ce que le tiers payant ?

Le tiers payant est un dispositif qui permet aux patients de ne pas avoir à avancer leurs frais médicaux. C’est un organisme tiers, une troisième entité distincte du patient et du professionnel de santé, qui se charge de régler. Dans le cas du tiers payant mutualiste, c’est la mutuelle qui joue ce rôle de tiers payeur.

Il est important de noter que, application du tiers-payant ou pas, tous les clients sont systématiquement remboursés. Mais lorsque l’opticien pratique le tiers-payant, il consent à assumer la charge de la procédure de remboursement auprès de la mutuelle. Avec le tiers-payant, l’opticien avance la marchandise et se charge lui-même de se faire rembourser par la mutuelle. Sans le tiers-payant, vous avancez les frais, que vous devrez vous-même vous faire rembourser auprès de votre mutuelle.

Il s’agit donc d’un vrai geste de l’opticien, qui investit du temps et de l’argent pour vous simplifier la vie.

Relations entre opticiens indépendants, franchisés et mutuelles

Quelles sont les différences rencontrées dans une boutique d’opticien franchisé et dans un magasin d’opticien indépendant ?

Opticiens franchisés et mutuelles

Une boutique d’optique franchisée peut tout à fait être liée à différentes mutuelles. Et au sein d’une même franchise, les différents magasins ne sont pas nécessairement affiliés aux mêmes organismes.
Toutefois, en tant que membres d’une franchise, les opticiens sous enseigne sont soumis à des contraintes extérieures et peuvent être limités dans le choix des mutuelles avec lesquels ils s’associent. Ils peuvent être « guidés » vers les mutuelles avec lesquelles leur franchise entretient des relations privilégiées.

La liberté totale des indépendants dans leurs rapports avec les mutuelles

L’opticien indépendant est totalement libre de choisir les mutuelles avec lesquelles il s’associe. Il est donc maître des contraintes qui lui sont imposées. Il est ainsi à même de proposer les prestations les plus diverses et les plus personnalisées possible.

Ce qui est un avantage de taille, car en choisissant d’entretenir un partenariat avec une mutuelle quelconque, un opticien s’engage à suivre le « cahier des charges » de l’organisme en question. Cela peut revenir à être moins libre de ses tarifs et donc de ses gestes commerciaux. La gestion de son temps de travail doit aussi se plier aux avantages offerts aux adhérents de la mutuelle ce qui impose un travail administratif en coulisses.
Les conditions particulières imposées par certaines mutuelles peuvent limiter le choix de montures, de verres, de leurs traitements potentiels ou de multi-équipement par exemple.

L’ajustement d’un verre, avec le traitement adapté à chacun, voire la mise en place d’un multi-équipement, sont les domaines d’expertise d’un opticien. Certaines mutuelles ne permettent pas la prise en charge de ces éléments de confort et ne permettent donc pas aux opticiens d’exprimer leur savoir-faire. Les prérogatives et la liberté du professionnel peuvent donc être en partie restreintes, même si c’est dans une proportion minimale. Ce qui peut avoir un impact sur la diversité et la personnalisation des prestations dont bénéficient les consommateurs.

Le cas particulier des centres optiques mutualistes

Quelques centres d’optiques mutualistes existent en France. Ils sont directement administrés par des réseaux de soin, des groupements mutualistes.  Ces centres sont soit « ouverts » à tout type de clientèle, soit « fermés ». Auquel cas, ils n’accueillent que les personnes souscrivant aux réseaux de mutuelles qui les soutiennent.

 

Trouver facilement un opticien près de chez soi

Les Opticiens par Conviction sont des opticiens engagés, d’authentiques professionnels indépendants qui se sont regroupés et qui défendent une éthique professionnelle sans concession, des valeurs communes et des expertises de santé visuelle pointues, dans le véritable intérêt de leurs clients indépendamment des modes, des pressions économiques ou externes.
Avec l'annuaire des opticiens, trouvez l'opticien le plus proche de chez vous.

Voir l'annuaire des opticiens
+ Aa -