top

L’occlusion veineuse rétinienne

L’œil est irrigué par des veines et des artères qui longent le nerf optique. Ce dernier part du cerveau pour aboutir à la rétine, point central des globes oculaires. Là, les vaisseaux sanguins se divisent en diverses branches pour apporter le sang aux différents niveaux de l’œil ou le drainer. Il peut arriver que l’une des veines qui constituent le réseau sanguin oculaire se bouche. On parle alors d’occlusion veineuse rétinienne.

  1. Les symptômes de l’occlusion veineuse rétinienne
  2. L’occlusion veineuse rétinienne peut-elle rendre aveugle ? 
  3. Les causes d’une occlusion veineuse rétinienne
  4. Comment soigner une thrombose veineuse rétinienne 
main

Qu’est-ce que l’occlusion veineuse rétinienne ?

La définition de l’occlusion veineuse rétinienne est simple : c’est lorsqu’une veine se bouche au niveau de la rétine. Cela provoque une dégradation de la vision, un œdème maculaire et éventuellement un endommagement de la rétine.
Cette pathologie touche environ 20 000 personnes par an en France. Elle peut concerner des individus de tous les âges et des deux sexes. Toutefois, une prédominance des personnes âgées de 55 à 65 ans a été remarquée parmi ceux qui en sont atteints.

Les cas d’occlusion veineuse rétinienne se divisent en deux catégories :

  • Les occlusions de la veine centrale de la rétine (OVCR), située dans le nerf optique
  • Les occlusions de l’une des branches veineuses rétiniennes (OBR) qui se trouvent dans la rétine

L’OVCR entraîne une plus forte réduction de la vision et a des conséquences dans toute la rétine. L’OBR, elle, n’implique que les parties drainées par la branche atteinte.
L’occlusion veineuse rétinienne ne touche généralement qu’un seul des deux yeux. En tout cas, si les deux sont atteints, il s’agit d’événements concomitants mais indépendants. L’occlusion qui survient d’un côté n’est pas responsable de l’apparition éventuelle d’une occlusion de l’autre côté.
Seul un examen du fond de l’œil permet de diagnostiquer une occlusion veineuse de la rétine. Il faut ensuite recourir à une angiographie pour en définir la gravité (elle permet de définir si la veine est complètement ou partiellement bouchée). Enfin, une tomographie permet de localiser et de mesurer l’œdème rétinien.

Les symptômes de l’occlusion veineuse rétinienne

Le symptôme principal en cas d’occlusion veineuse rétinienne est une baisse de la vue, généralement brutale. Mais il se peut aussi qu’elle s’installe progressivement sur plusieurs jours, voire des semaines. Enfin, certaines occlusions sont asymptomatiques, tandis que d’autres se résorbent spontanément !

L’œil reste normal en apparence. Il n’est pas douloureux, n’entraîne aucune sensation de démangeaison ou de chaleur. Mais la vision est soudainement altérée et parfois perturbée par l’apparition de taches noires appelées scotomes.

Cette altération visuelle est la conséquence :

  • d’un œdème situé au centre de la rétine, à l'endroit que l'on nomme la macula
  • du manque d’apport en nutriments et en oxygène dont souffre logiquement la rétine, ces éléments étant habituellement véhiculés jusqu’à elle par le sang

Si la rétine est totalement privée d’oxygène à cause d’un blocage complet du flux sanguin, on dit que l’occlusion est ischémique.

L’occlusion veineuse rétinienne peut-elle rendre aveugle ?

Une occlusion « classique », non prise en charge médicalement, peut évoluer en occlusion ischémique. Cela signifie que le flux sanguin va ralentir jusqu’à s’arrêter, au fur et à mesure que la veine se bouche. Le sang veineux ne s’évacuant plus, le sang artériel n’aura alors plus la place pour alimenter la rétine, la privant notamment d’oxygène. En effet, le rôle d’une veine est de récupérer le sang chargé des déchets d’un organe. À l’inverse, une artère apporte du sang "neuf", chargé d’oxygène et de nutriments.
L’ischémie provoque une réponse automatique de l’organisme qui va déclencher la formation de nouveaux vaisseaux sanguins, ce qui se fait généralement de façon anarchique. Si elle intervient rapidement, cette néovascularisation rétinienne peut permettre de contourner la veine bouchée et de rétablir le trafic sanguin spontanément. Mais il se peut que la formation de nouveaux vaisseaux sanguins s’emballe ou se déclenche trop souvent (en cas d’occlusions chroniques). Cette profusion peut être la cause de graves problèmes, comme un glaucome ou une déchirure rétinienne qui, dans les pires des cas, peuvent entraîner une perte de la vue.
Ainsi, même si c’est de façon indirecte, une occlusion veineuse rétinienne peut conduire à la cécité.

Pourquoi un œdème dans l’œil apparaît lors d’une occlusion veineuse rétinienne ?

Du fait du rétrécissement ou du blocage veineux, le sang n’est plus correctement évacué de l’œil. Dans le cas d’une occlusion veineuse, les artères continuent d’alimenter l’organe, bien que celui-ci ne soit plus suffisamment drainé par le vaisseau bouché. Le flux sanguin est ralenti, voire bloqué, au niveau de la veine où siège l’occlusion. Un œdème se forme alors à cause du déséquilibre entre l’apport de sang artériel et l’évacuation du sang veineux. Ce qui engendre également une hausse de la pression intra-oculaire (PIO).

Les causes d’une occlusion veineuse rétinienne

La veine peut être partiellement ou totalement obstruée par :

  • un caillot sanguin, et on parle alors de thrombose veineuse rétinienne
  • la compression d’une artère voisine, potentiellement endommagée par de l’hypertension ou de l’hypercholestérolémie

Certaines maladies métaboliques sont considérées comme des facteurs à risque. C’est le cas par exemple du diabète, de la dyslipidémie ou encore de l’hypertension artérielle…
L’âge, l’importante viscosité du sang et la présence préalable d’un glaucome peuvent également faciliter l’apparition d’une occlusion.

Qu'est-ce qu'une thrombose de l'œil ?

Une thrombose est l’obstruction d’un vaisseau sanguin par la formation d’un caillot (thrombus). « Thrombose veineuse de l’œil » est donc le nom que prend une occlusion veineuse rétinienne lorsqu’elle est causée par un caillot sanguin.

Comment attrape-t-on une thrombose à l’œil ?

Une thrombose ne s’attrape pas. C’est un mécanisme interne de l’organisme, dont les raisons ne sont pas toujours définissables. Un trouble de la coagulation quelconque provoque l’agglutination des plaquettes sanguines, qui forment alors un amas ou une sorte de croûte sur la paroi d’une veine ou d’une artère. Ces agglomérats peuvent grossir et boucher le vaisseau sanguin. Ils peuvent également se décrocher de leur paroi d’origine et se disloquer spontanément ou boucher d’autres vaisseaux que ceux où ils sont nés. On parle alors d’embolie.

L’occlusion veineuse rétinienne : un symptôme de la Covid ?

Selon une étude menée par des chercheurs de l’université du Michigan et publiée en avril 2022 dans le Journal of American Medical Association, la Covid-19 faciliterait l’apparition d’occlusions veineuses de la rétine. Sur un panel de plus de 430 000 personnes ayant contracté le coronavirus, les scientifiques ont constaté une augmentation du risque d’occlusion veineuse rétinienne de 47 % dans les 6 mois suivant l’infection virale. Cela s’expliquerait par l’action de ce virus, qui endommage les tissus (dont les tissus vasculaires) et augmente la vitesse de coagulation.

Comment soigner une thrombose veineuse rétinienne

Il n’existe malheureusement pas de traitement pour « déboucher une veine ». Ce sont donc les conséquences de l’occlusion qui vont être traitées.

L’œdème maculaire, responsable de la baisse de la vision, sera soigné par :

  • des implants de corticoïdes pour diminuer l’inflammation rétinienne durant quelques semaines
  • la prise d’anticoagulants type « aspirine »
  • des injections d’anti-VEGF (la protéine produite en cas d’ischémie et qui déclenche la production de nouveaux vaisseaux sanguins)
  • une intervention appelée photo-coagulation au laser, qui éliminera les néovaisseaux envahissants ou susceptibles de provoquer une déchirure, une hémorragie rétinienne ou un glaucome néovasculaire

Guérir l’occlusion d’une branche veineuse rétinienne

Une grande partie des occlusions veineuses rétiniennes passent inaperçues, car elles n’ont que peu (voire pas du tout) de symptômes et se guérissent seules. Ce n’est pas pour autant qu’elles n’endommagent pas la vue. En atténuant la perception des couleurs par exemple, ou en diminuant l’acuité visuelle. Ces occlusions ne sont alors détectables que lors d’un examen ophtalmique précis : le fond d’œil. Lors de ce contrôle, la présence de nouveaux vaisseaux sanguins de la rétine est clairement perçue. C’est pourquoi il est indispensable de réaliser des examens visuels régulièrement, même en l’absence de trouble.
En présence de cette néovascularisation, l’ophtalmologue peut mettre en place un traitement pour rendre son confort visuel au patient, ou lui prescrire des examens complémentaires ainsi qu’une surveillance plus étroite du système visuel. Le principe est de contrôler la formation de ces nouveaux vaisseaux sanguins afin qu’ils ne provoquent ni glaucome, ni hémorragie ni déchirure de la rétine.

 

Trouver facilement un opticien près de chez soi

Les Opticiens par Conviction sont des opticiens engagés, d’authentiques professionnels indépendants qui se sont regroupés et qui défendent une éthique professionnelle sans concession, des valeurs communes et des expertises de santé visuelle pointues, dans le véritable intérêt de leurs clients indépendamment des modes, des pressions économiques ou externes.
Avec l'annuaire des opticiens, trouvez l'opticien le plus proche de chez vous.

Voir l'annuaire des opticiens
+ Aa -