top

La presbytie est un trouble de la vision qui peut se corriger par des lunettes ou des lentilles. Cependant une opération est réalisable pour corriger cette presbytie.

Opérer la presbytie 

La presbytie est un défaut inévitable de la vue qui survient avec le vieillissement du cristallin. Une correction est alors nécessaire pour voir de près : lunettes, verres de contact ? Corriger la presbytie par des lunettes ou des lentilles est courant mais parfois inconfortable. Aujourd’hui il est possible d’opérer la presbytie. Faisons le point sur cette chirurgie réfractive.

main

L’opération de la presbytie

Les progrès en ophtalmologie sont rapides, de nouvelles techniques voient le jour pour vous permettre de vous débarrasser de lunettes ou de lentilles en cas de presbytie. Qui peut se faire opérer de la presbytie ? Pourquoi se faire opérer ? Quelles sont ces techniques chirurgicales ? Sont-elles sans danger ? Et à quel prix ?

La chirurgie de la presbytie : pour qui ?

La chirurgie de la presbytie s’adresse aux presbytes qui ne veulent plus porter de lunettes ou de lentilles. Leurs motivations peuvent être pratiques, esthétiques ou de confort. Leur ophtalmologiste peut alors proposer une opération chirurgicale et définir quelle technique serait possible et la mieux adaptée.

Presbytes : à quel âge se faire opérer ?

La chirurgie de la presbytie pour les moins de 60 ans ? 

Au moment de son apparition, souvent vers 45 ans, la presbytie est difficile à supporter. Les personnes atteintes sont encore en activité professionnelle, elles doivent s’habituer au port de moyens de correction. Alors, même si cette usure du cristallin ne se stabilise que vers 60 ans, et qu’une nouvelle chirurgie sera à envisager à nouveau à cet âge, la chirurgie de la presbytie pour les jeunes porteurs de ce défaut est envisageable. Cette opération vise à apporter un confort de vie et le maintien dans des activités, sportives par exemple, que le port de lunettes ou de lentilles rend délicat.

La chirurgie de la presbytie à partir de 60 ans ? 

Après 60 ans, la chirurgie au laser pour corriger uniquement la presbytie est rarement préconisée car d’autres troubles de la vision ont pu se cumuler. Comme la cataracte, pour laquelle une intervention chirurgicale sera proposée au patient presbyte ou non.

Contre-indications à une chirurgie de la presbytie

Des contre-indications à ce geste chirurgical existent.Parmi elles, on relève des contre-indications :

  • anatomiques : la cornée doit avoir une épaisseur suffisante ;
  • médicales : certains antécédents sont pénalisants comme un décollement rétinien, certaines conséquences diabétiques, une sécheresse oculaire…

La chirurgie de la presbytie

En quoi consiste la chirurgie de la presbytie ? 

Le but d’une opération de la presbytie n’est pas de retrouver la vue parfaite d’une jeune personne. Le pouvoir d’accommodation originel ne se retrouve pas. La chirurgie de la presbytie permet d’obtenir un compromis, offrant une profondeur de champ de vision sans dépendre de lunettes ou de lentilles.

Quels sont les objectifs visés par une chirurgie de la presbytie ? 

Chaque opération de la presbytie est unique et dépend du chirurgien qui la pratique et du patient qui en bénéficie. Les résultats de la chirurgie de la presbytie sont donc différents en fonction de chaque cas. Ils varient en fonction des attentes du patient et de sa vision initiale. Myopes, hypermétropes et emmétropes n’auront pas les mêmes protocoles chirurgicaux ni les mêmes suites. 

Quels sont les risques d'une opération de presbytie ?

Les risques de la chirurgie réfractive de la presbytie mis à part une infection post-opératoire sont principalement la non-réalisation des objectifs visés. C’est-à-dire :

  • devoir à nouveau porter des lunettes
  • vision de loin altérée, floue, sans contraste, ou dédoublée
  • vision de loin ou de près ne répondant pas aux attentes prévisionnelles
  • résultat non durable.

Quelles sont les techniques de chirurgie de la presbytie ? 

Ils existent trois techniques chirurgicales pour traiter la presbytie : le traitement d’un seul œil, un remodelage de la cornée par laser ou la pose d’implants. 

Le traitement chirurgical d’un seul œil : la monovision 

La technique de « monovision » est particulièrement adaptée pour les patients myopes. Elle consiste à laisser l’un des deux yeux myopes pour permettre la vision de près, alors que l’autre œil est parfaitement corrigé pour une vision de loin. Elle permet au cerveau de choisir un œil ou l’autre en fonction de l’image à voir. C’est une intervention pratiquée par laser, aussi appelée « bascule réfractive » qui supprime la vision binoculaire.

En effet, lors du bilan pré-opératoire, vous déterminerez un œil directeur qui sera dédié à la vision de loin. L’autre œil, quant à lui sera dédié aux visions de près et   intermédiaire et sera garant des reliefs et des profondeurs. La monovision demande peu d’exigence quant aux résultats et de la patience : en effet il faut une semaine au cerveau pour assimiler le système mais trois mois sont nécessaires avant de retrouver un confort de vision de loin enfin six mois sont généralement demandés pour re-voir naturellement. 

La chirurgie de la presbytie par laser Presby-lasik 

La chirurgie de la presbytie par laser dispose de plusieurs procédés. Leur but est de modeler la cornée de l'œil afin d'obtenir sans correction une vision à toutes distances.

Le saviez-vous ?

Deux types de laser sont employés dans cette technique : le laser femtoseconde pour découper la cornée et le laser Excimer pour modeler la cornée. Le bombement de la cornée augmente la profondeur de champ vision. Ainsi le cerveau perçoit les images de loin, de près, et à distance intermédiaire et doit faire le tri.

La chirurgie de la presbytie au laser pour les cornées fines ? 

Un procédé sans découpe voit le jour pour permettre aux patients dont la cornée est fine de bénéficier de ce traitement : le TransPKR. C’est un traitement de surface sans contact : le laser excimer effectue l’ablation de l’épithélium, couche protectrice de la cornée, préliminaire au traitement réfractif. Puis il enlève quelques microns à la surface de la cornée, ce qui modifie son profil et permet de corriger la presbytie.

La pose d’implants Presbytie, chirurgie du cristallin

L'implant est une lentille intraoculaire remplaçant le cristallin. Il est positionné sous anesthésie locale. L'implant permet d’obtenir une vision correcte à toutes les distances : vision de loin, vision intermédiaire et vision de près. Ils demandent néanmoins un temps d’adaptation puisque le cerveau va percevoir plusieurs images en même temps.

Presbytie : comment choisir entre les techniques opératoires ? 

Votre ophtalmologue déterminera pour vous selon différents facteurs quelle technique sera la plus efficace. Néanmoins, il vous fera passer un bilan ophtalmologique complet afin de définir si une opération est possible. La chirurgie de la presbytie est adaptable. Le choix de l’opération de la presbytie se fait en fonction de :

  • l’âge. Par exemple, les implants sont plus cohérents à partir de 60 ans puisque la presbytie n’évolue plus.
  • la capacité d'accommodation : plus elle est faible, plus les implants seront adaptés.
  • la présence et le degré d’un autre trouble de la vision.
  • l'existence ou non d'un décollement postérieur du vitré. S'il n'existe pas encore, le laser est plutôt conseillé.
  • l'épaisseur de la cornée

Enfin les attentes du patient sont aussi prises en considération afin de déterminer quelle méthode opératoire sera pratiquée. En effet, la patience nécessaire dans certaines suites opératoires, ou la nécessité de se faire à nouveau opérer sont des facteurs que le chirurgien intégrera dans son choix.

Opérer de la presbytie est-il douloureux ?

Toutes les chirurgies de la presbytie sont indolores et ne durent que quelques minutes.

Combien coûte une opération de la presbytie ? 

Une chirurgie réfractive de la presbytie est généralement facturée 3 000 euros par œil.

La prise en charge du coût d’une opération de la presbytie 

Il n’existe pas de prise en charge du coût de la chirurgie de la presbytie, de la part de caisse d’assurance maladie. Sauf si une intervention de la cataracte est faite dans le même temps, auquel cas 500 euros par œil seront remboursés.

Le port de lunettes est une habitude parfois difficile à prendre ! La pratique de certains sports, le changement d’image lié à l’âge, les automatismes à mettre en place pour avoir ses verres correcteurs toujours à portée… Le choix d’opérer une presbytie impose malgré tout de nombreux compromis : financiers, mais aussi quotidiens car votre qualité de vision qui ne sera plus jamais celle que vous avez perdue. Pensez à demander conseil en toute liberté à vos ophtalmologiste et opticiens qui vous orienteront dans la sélection de votre correction en prenant en compte toute votre personnalité.

Trouver facilement un opticien près de chez soi

Les Opticiens par Conviction sont des opticiens engagés, d’authentiques professionnels indépendants qui se sont regroupés et qui défendent une éthique professionnelle sans concession, des valeurs communes et des expertises de santé visuelle pointues, dans le véritable intérêt de leurs clients indépendamment des modes, des pressions économiques ou externes.
Avec l'annuaire des opticiens, trouvez l'opticien le plus proche de chez vous.

Voir l'annuaire des opticiens
+ Aa -