top

Opticien, orthoptiste, ophtalmo : lequel choisir ?

Ce sont les « trois O. » de la santé visuelle : ophtalmo, orthoptiste et opticien. Ces professionnels de santé ont des compétences différentes, des diplômes différents… Alors, orthoptiste, opticien ou ophtalmo ? Il est souvent compliqué de savoir lequel solliciter, quand et pourquoi ! On vous aide à y voir clair.

main

Quand et pour quoi consulter un ophtalmologue, un orthoptiste ou un opticien ?

À chaque situation une ou plusieurs possibilités s’offrent dans l’accompagnement aux soins visuels. Suivez le guide !

Quelles différences entre ophtalmo, orthoptiste et opticien ?

Il est important de rappeler que chacune de ces professions a son champ d’action, ses voies d’accès propres, ses diplômes et des lois qui les régissent.

  • L’ophtalmologue : le médecin prescripteur spécialisé

Seul l’ophtalmologue est médecin. Il a étudié les pathologies et la chirurgie oculaires, et il est le seul à pouvoir prescrire une ordonnance pour une correction visuelle. C’est avec une ordonnance de médecin qu’il est possible de consulter un orthoptiste ou d’obtenir des lunettes ou des lentilles chez un opticien. Une consultation chez l’ophtalmologue est un passage obligatoire au début du parcours de soin optique, puis plus ou moins fréquemment selon votre âge.

Une visite chez l’ophtalmo est conseillée tous les 5 ans pour dépister l’apparition d’une baisse d’acuité visuelle, ou l’apparition d’une maladie. Augmentez la fréquence après 40 ans.

  • L’orthoptiste : l’auxiliaire médical de la vue

Les études d’orthoptiste forment des professionnels du système visuel aptes à faire suivre, sur prescription médicale, une rééducation des yeux. Les orthoptistes sont également habilités à faire passer des examens ophtalmiques. De plus en plus de cabinets d’ophtalmologues intègrent des orthoptistes pour réaliser des bilans en amont d’une consultation spécialisée.

Les résultats des examens réalisés auprès d’orthoptistes doivent toujours être interprétés par un médecin, seul autorisé à poser un diagnostic.

  • L’opticien, le « prothésiste » de la vue

L’opticien est le professionnel de santé visuelle qui s’est spécialisé dans les troubles de la réfraction et dans leur correction. C’est lui qui fournit l’équipement optique, lunettes ou lentilles, qui vous permettra de retrouver votre confort visuel. Il est  à même de réaliser des bilans visuels, notamment pour adapter une correction initialement prescrite par un médecin.

Le saviez-vous ?

Professionnel de santé, l’opticien est aussi commerçant. Néanmoins tous les « vendeurs de lunettes » ne sont pas opticiens. En effet depuis la loi Hamon de 2014, il est possible d’ouvrir et de gérer un magasin d’optique sans diplôme, avec comme seule obligation d’employer et de s’assurer de la présence d’un opticien qualifié sur les heures d’ouverture du magasin.

Le renouvellement d’ordonnance de correction visuelle

La réglementation en matière de renouvellement de correction visuelle évolue. Un décret de mars 2020 permet aux opticiens et orthoptistes de renouveler et d’adapter une ordonnance de correction visuelle. Certaines conditions sont à respecter comme d’informer le médecin prescripteur des modifications apportées à l’ordonnance initiale, ou de respecter une durée de validité en fonction de l’âge du porteur de correction visuelle. Il est donc désormais possible de changer de lunettes sans aller chez l’ophtalmo.

Qui voir pour renouveler des lunettes ?

Depuis mars 2020, un opticien ou un orthoptiste sont habilités à renouveler et à adapter une correction visuelle. Pour acheter votre nouvelle paire de lunettes, vous pourrez vous adresser directement à votre opticien.

Eviter trop d’attente entre deux consultations chez l’ophtalmologue

Un contrôle de la vue est réalisable chez un opticien ou un orthoptiste. Ce contrôle peut s’intégrer à un suivi de santé visuelle ou faire suite à un inconfort visuel, une baisse de l’acuité. Si votre ordonnance est encore valide, ce contrôle visuel permettra d’adapter votre correction et d’ajuster votre équipement optique.

Première ordonnance de correction visuelle chez un généraliste

Théoriquement une ordonnance de correction visuelle peut être prescrite par un médecin généraliste. Dans ce cas, veillez à réaliser des examens de la réfraction approfondis chez un orthoptiste ou un opticien afin de trouver la correction la plus adaptée à votre défaut visuel car un médecin généraliste ne dispose généralement pas de l’équipement adéquat.

Je vois flou, ou double, qui consulter ?

Dans le cas où la vision floue ou double ne relève pas d’une urgence ophtalmique, il est possible de consulter votre médecin généraliste pour prescrire une prise en charge par un orthoptiste. L’orthoptiste réalise des examens pour trouver la cause du problème et peut mettre en place une rééducation pour soigner les troubles de la vision en fonction.

L’arrivée de problèmes de vue : l'affaire de l'ophtalmo

Des douleurs oculaires, des écoulements anormaux, des flash lumineux… tout symptôme ne relevant pas d’un trouble de la réfraction ou de la binocularité doit conduire à consulter un ophtalmologue. Les premiers signes de la presbytie doivent aussi être l’objet d’une consultation ophtalmologique.

Trouver facilement un opticien près de chez soi

Les Opticiens par Conviction sont des opticiens engagés, d’authentiques professionnels indépendants qui se sont regroupés et qui défendent une éthique professionnelle sans concession, des valeurs communes et des expertises de santé visuelle pointues, dans le véritable intérêt de leurs clients indépendamment des modes, des pressions économiques ou externes.
Avec l'annuaire des opticiens, trouvez l'opticien le plus proche de chez vous.

Voir l'annuaire des opticiens
+ Aa -

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de services tiers pouvant installer des cookies notamment pour la mesure d'audience.

Consulter notre politique de confidentialité

Accepter