top

Prévenir et ralentir le glaucome

Le glaucome est une des principales causes de cécité dans le monde. Cette maladie responsable de la dégradation du nerf optique du fait d’une pression interne de l’œil trop importante, s’installe progressivement et sans symptôme. Elle peut aboutir à une perte de vision, totale ou partielle. Environ 1 million de Français seraient atteints de glaucome. Soit 2 % des plus de 45 ans.

Pour se protéger de cette maladie et la prendre en charge avant qu’elle ne fasse d’importants dégâts visuels, il faut :

  • savoir repérer ses premiers signes,
  • connaître ses facteurs de risque.

Un suivi médical régulier et rigoureux est indispensable pour prendre en charge convenablement un glaucome. Mais il vous est également possible d’agir de votre côté, de façon à freiner son apparition et à ralentir sa progression.

  1. Connaître le glaucome et ses antécédents personnels 
  2. Le glaucome, c'est quoi ?
  3. Quels sont les symptômes du glaucome ? 
  4. Quels sont les facteurs de risque du glaucome ? 
  5. Les méthodes de prévention du glaucome 
  6. Tabac, café, alcool, vasoconstricteurs : les aliments et médicaments à éviter 
  7. 4 astuces pour faire baisser la pression oculaire 
main

Comment anticiper le glaucome et réduire sa progression ?

Certaines maladies, comme le glaucome, sont difficilement décelables sans l’aide d’un professionnel de santé. Il est donc nécessaire de s’astreindre à des examens réguliers et à une bonne hygiène de vie afin de retarder ces pathologies ou d’en limiter les séquelles éventuelles. « Développer un glaucome » ne signifie pas fatalement « perdre la vue ». Mais pour réagir correctement et la traiter efficacement, il faut comprendre les mécanismes de cette pathologie et connaître les habitudes qui seront bénéfiques à votre bonne santé visuelle.

Connaître le glaucome et ses antécédents personnels

Le premier acte de prévention à réaliser contre le glaucome est de se tenir informé du fonctionnement de cette maladie et des risques de la développer. C’est en connaissant le caractère héréditaire et la survenue silencieuse (sans symptôme) du glaucome qu’une prévention active pourra être mise en place.
Néanmoins, savoir reconnaître les symptômes d’un pré-glaucome reste très important afin de consulter dès que possible un médecin. Il pourra diagnostiquer et traiter une maladie qui a déjà progressé silencieusement. Le glaucome concerne principalement les personnes ayant des prédispositions (antécédents familiaux) ou qui ont subi un traumatisme oculaire.

Le glaucome, c’est quoi ?

Le glaucome est une pathologie oculaire due à la dégénérescence du nerf optique et/ou de la rétine. La principale cause de glaucome est une mauvaise évacuation de l’humeur aqueuse, un liquide situé entre le cristallin et la cornée, qui se renouvelle constamment.
Mais le glaucome peut aussi être la conséquence d’une mauvaise circulation sanguine. L’accumulation de liquide provoque une augmentation de la pression intraoculaire (PIO). Cette pression trop élevée comprime certaines parties de l’
œil comme la rétine ou le nerf optique, conduisant à une perte de la vision. Toute perte du champ visuel est irréversible. Mais il est possible de ralentir, voire de stopper, la progression d’un glaucome. C’est pourquoi un diagnostic précoce permet de préserver au maximum le champ visuel.

À savoir

Il est important de rappeler la différence entre pression artérielle (ou pression sanguine), synonyme de stress, et pression intraoculaire. La pression intraoculaire d’un glaucome est principalement due à un trop-plein d’humeur aqueuse qui ne s’évacue pas. Ce qui est sans rapport avec la pression artérielle. Un stress fréquent ou intense n’accentue pas la pression intraoculaire. 

Quels sont les symptômes du glaucome ?

Reconnaître les premiers signes du glaucome permet de le dépister et de le soigner. Les premiers symptômes perceptibles sont :

  • une dilatation anormale des pupilles
  • des rougeurs oculaires
  • une vision floue avec des halos

Ensuite, une perte de la vision se déclare. Dans le cas du glaucome, elle est caractérisée par une vision en tunnel, puisque c’est généralement la vision périphérique qui est atteinte en premier.

Quels sont les facteurs de risque du glaucome ?

Le glaucome touche principalement les personnes de plus de 40 ans, ayant des antécédents familiaux de glaucome, ou présentant elle-même du diabète, de l’hypertension artérielle, une forte myopie ou une forte hypermétropie. Les personnes sous corticoïdes sont aussi plus sujettes au glaucome que les autres.

Une hypertension oculaire (cause du glaucome) peut également survenir suite à un choc, un traumatisme oculaire, ou encore suite à une chirurgie ophtalmique. Ainsi, même si le glaucome est majoritairement héréditaire, certaines maladies ou accidents peuvent y conduire.

Des contrôles visuels réguliers chez un professionnel indispensables

Le glaucome s’installe de façon asymptomatique. C’est-à-dire que sans examen médical, le début de la maladie ne se remarque pas. La meilleure prévention est donc de passer des contrôles visuels régulièrement ! L’ophtalmologue, mais aussi l’opticien, sont habilités à contrôler la vue. Un examen visuel tous les 2 à 3 ans à partir de 40 ans permet de surveiller l’acuité visuelle et la pression intraoculaire. Un examen du fond de l’œil est préconisé chez les personnes ayant de nombreux facteurs de risque.

Les méthodes de prévention du glaucome

Le glaucome étant indirectement dû à une mauvaise évacuation de l’humeur aqueuse ou à une mauvaise circulation du sang, il faut limiter au maximum les éléments pouvant accentuer ces deux difficultés. Cela passe notamment par une hygiène alimentaire saine et l’adoption de quelques habitudes au quotidien.

Tabac, café, alcool, vasoconstricteurs : les aliments et médicaments à éviter

Les aliments et substances provoquant une vasoconstriction (rétrécissement des vaisseaux) et/ou une rétention d’eau sont à éviter en cas de glaucome ou d’existence de facteurs de risque. On retrouve parmi eux : les médicaments vasoconstricteurs, le tabac, les boissons contenant de la caféine ou de l’alcool, les sodas, les aliments à base de farine blanche, les pâtisseries et la charcuterie. Tous ces produits « resserrent » les voies de drainage, soit par effet chimique, soit en les obstruant lentement. Ils n’aident donc pas l’œil à renouveler normalement son humeur aqueuse.

Éviter le sucre et limiter le gras : le régime cétogène contre le glaucome

Le diabète est un facteur de risque du glaucome très important. Le cholestérol est aussi une source d’aggravation du glaucome. Pour les concernés, il est conseillé de suivre un régime limitant les apports en graisses et en sucres, afin de garantir le meilleur état possible du système vasculaire. Le principe du régime cétogène est d’être faible en glucides et d’apporter de « bons lipides ». Il est aussi appelé diète « low carb ». Une étude réalisée par la Northeast Ohio Medical University a mis en évidence l’intérêt de ce régime sur des souris atteintes de glaucome. Et de manière générale, éviter les aliments trop gras et trop sucrés est toujours un bon conseil à suivre pour rester en bonne santé !

4 astuces pour faire baisser la pression oculaire

1) Le glaucome peut être la conséquence de traumatismes oculaires. C’est pourquoi l’usage de lunettes de protection lors d’activités « à risques », comme le bricolage ou certains sports, est vivement recommandé.

2) La pression intraoculaire peut également être limitée en adoptant une activité sportive. Le yoga peut aider à lutter contre le stress tout en favorisant une bonne circulation sanguine et un meilleur drainage lymphatique. Complété par des exercices comme la gymnastique des yeux, il sera un atout pour évacuer les tensions.

3) Dormir sur un oreiller, tête surélevée, permet également de diminuer la pression intraoculaire.

4) Maintenir une alimentation variée et équilibrée, apportant les nutriments essentiels au bon fonctionnement visuel. Privilégiez les aliments « dépuratifs » naturellement drainants.

La myrtille et le cassis pour soigner les yeux ?

La myrtille, comme le cassis, est souvent citée dans les méthodes naturelles pour lutter contre le glaucome. Au même titre que l’ananas, les fraises, le raisin, les carottes, le fenouil et les épinards, leurs propriétés dépuratives permettraient un entretien efficace du globe oculaire. Tous ces aliments contiennent d’ailleurs de nombreuses vitamines nécessaires à une bonne santé visuelle. Ne vous en privez pas !

Trouver facilement un opticien près de chez soi

Les Opticiens par Conviction sont des opticiens engagés, d’authentiques professionnels indépendants qui se sont regroupés et qui défendent une éthique professionnelle sans concession, des valeurs communes et des expertises de santé visuelle pointues, dans le véritable intérêt de leurs clients indépendamment des modes, des pressions économiques ou externes.
Avec l'annuaire des opticiens, trouvez l'opticien le plus proche de chez vous.

Voir l'annuaire des opticiens
+ Aa -