top

Lire sur un écran est-il dangereux pour les yeux ?

N’en déplaise aux plus récalcitrants, l’ère du numérique nous fait lire bien davantage que nous ne le faisions avant l’arrivée des écrans connectés. Les sms, articles de presse, mails, études, webtoons et publications Facebook ou Twitter accessibles depuis nos smartphones sont autant de prétextes à la lecture. .
La lecture, aujourd’hui, se décline sous toutes les formes et peut se faire sur tout type de support. Mais lire sur un écran numérique est-il bon pour nos yeux ? Quelles sont les recommandations d’usage pour préserver notre vue ?

  1. La lecture numérique : pratique mais fatigante pour les yeux
  2. Lumière bleue et lecture numérique : un fléau reconnu 
  3. La taille de l’écran a-t-elle un impact sur la fatigue visuelle ? 
  4. Préserver sa vue en lisant sur écran 
main

Lecture sur smartphone ou sur ordinateur : un risque pour la vue ?

Que ce soit sur smartphone, tablette ou ordinateur, la lecture numérique est devenue une action quotidienne à laquelle on ne prête plus attention. La connectivité de ces écrans permet une diversité illimitée de contenus, offrant une richesse culturelle qu’aucune bibliothèque composée exclusivement de livres en version papier ne peut offrir.
Les écrans nous permettent autant de lire les « T ou » et autres SMS de notre ado que l’intégrale de l’œuvre de Jane Austen ou que les résultats d’une étude scientifique récemment publiée.
Force est de constater que la lecture numérique est omniprésente autour de nous et qu’elle est accessible partout, tout le temps. Tablettes, téléphones, télévisions et même certains supports publicitaires nous abreuvent en continu de texte à déchiffrer sur un écran.

La lecture numérique : pratique mais fatigante pour les yeux

Jean-François Rouet, chercheur au Centre de Recherches sur la Cognition et l’Apprentissage (CeRCA) définit la lecture numérique comme étant « l’activité qui consiste à lire des textes écrits au moyen d’un dispositif numérique ». Le spécialiste a mené une étude sur le sujet, en compagnie de Thierry Baccino, professeur de psychologie cognitive des technologies numériques à l’université Paris 8. La conclusion qui en a été tirée est que le fait de pouvoir lire sur écran est certes une révolution en termes d’accès à l’information et de praticité, mais qu’il engendre une perte de repères spatiaux, donc d’une part de la mémoire visuelle, de même qu’une exposition problématique à la lumière bleue.

Des yeux sur-sollicités

Oui, à notre époque, nous lisons davantage. Mais en étant moins concentrés lorsqu’il s’agit de lecture numérique. La raison à cela est simple : sur nos écrans, il n’est pas rare qu’une notification apparaisse, qu’une page pop-up nous vante un produit en vogue, qu’un lien nous renvoie vers une autre page… Le regard est donc attiré par de nombreuses sources de distraction. L’accès à l’information est grandement facilité par le numérique, mais la concentration est davantage mise à l’épreuve.
C’est également le sujet d’une étude menée par les chercheurs Mangen, Olivier et Velay, publiée en 2019, qui sont arrivés à la conclusion qu’un texte lu sur un support numérique n’est pas aussi efficacement appréhendé et retenu que ce que permet le format papier. En cause également le « scrolling », qui ne permettrait pas de visualiser une structure de texte, le développement des idées par paragraphe, ni l’emplacement d’un événement à retenir dans la lecture.

Lire un livre : une mécanique qui stimule la mémorisation et la compréhension ?

Certaines études démontrent que la mémorisation et la compréhension d’un texte peuvent profiter d’annotations sur le texte, ou de la gestuelle accompagnant la lecture d’un livre : tourner des pages, revenir en arrière, poser le livre le temps d’une réflexion…

Lumière bleue et lecture numérique : un fléau reconnu

La principale source d’inquiétude quant à la lecture sur écran est l’absorption de lumière bleue. Elle représente une petite partie du spectre lumineux envoyé par les LED qui rétro-éclairent les écrans. Elle est composée d’ondes lumineuses qui, à forte dose, ont un impact négatif sur la santé. Or, face à un écran, elles sont directement projetées vers les yeux de l’utilisateur.
La lumière bleue est l’une des causes du Syndrome de Déficience Numérique. Elle accélère le vieillissement de la rétine et entrave la production d’hormones indispensables à notre cycle circadien (alternance entre sommeil et éveil). De là, des maladies oculaires ou des dérèglements métaboliques telles que la fatigue visuelle ou la sécheresse oculaire peuvent survenir.

La taille de l’écran a-t-elle un impact sur la fatigue visuelle ?

La fatigue visuelle fait suite à une activité oculaire intense. Elle peut survenir après de longues heures de lecture, sur papier comme sur écran. Elle se manifeste par une sensation de picotement, de chaleur dans les yeux, voire par de la sécheresse oculaire.
La dimension d’un écran peut sembler être un paramètre à prendre en considération pour limiter la fatigue oculaire. Mais plus que la taille de la surface sur laquelle apparaître votre texte, c’est celle des caractères qui le compose qui doit être prise en compte ! En effet, des lettres sous-dimensionnées peuvent demander un effort plus intense à vos yeux pour être décryptés. De quoi accélérer la survenue d’une éventuelle fatigue visuelle. De plus, des caractères minuscules peuvent vous inciter à approcher vos yeux de votre écran, augmentant encore votre exposition à la lumière bleue !

Préserver sa vue en lisant sur écran

  • Lire sur smartphone sans s’abîmer les yeux

L’usage du portable pour lire est pratique. Toujours à portée de main, connecté sur internet, il permet d’accéder facilement à une quantité illimitée d’ouvrages, de lire ses mails, ses textos, de suivre le dernier webtoon à la mode… Son danger potentiel est d’être utilisé trop près du visage. Il convient donc d’augmenter la taille de la police et d’adapter l’affichage pour préserver sa vue.

  • Lire sur ordinateur tout en respectant sa vue

Que ce soit dans le cadre de sa profession ou de ses loisirs, le temps passé à lire sur ordinateur est considérable. Un bon agencement de l’espace de travail limite la fatigue visuelle et les troubles posturaux liés à l’usage d’un ordinateur. Respecter une distance raisonnable entre votre visage et l’écran, favoriser l’éclairage indirect et placer votre bureau près d’une source naturelle de lumière sont des moyens simples de limiter les effets néfastes d’un écran d’ordinateur sur votre vue.

  • Lire sur tablette sans craindre pour sa vision

À l’instar du smartphone, la tablette a tendance à souvent se retrouver proche du visage de son utilisateur. Maintenir une distance raisonnable pour limiter l’absorption lumineuse est le premier geste pour se prémunir d’une fatigue visuelle. Réduire le rétro-éclairage et configurer les paramètres d’affichage pour un confort visuel optimal sont aussi des astuces qui vous permettront de ménager vos globes oculaires.

  • Accessoires pour lire sur écrans en toute sécurité : les opticiens et ophtalmologistes à votre secours

Quel que soit le support choisi, la lecture peut entraîner des tiraillements oculaires, de la sécheresse oculaire, une sensation de chaleur, des picotements dans les yeux… L’opticien est spécialisé en confort visuel. Il propose des accessoires et des solutions qui corrigent et qui protègent la vue notamment du Syndrome de Déficience Numérique : lunettes de confort, filtres anti-lumière bleue, lunettes de lecture… L’ophtalmologiste peut aussi, en cas de besoin, prescrire des lunettes de repos. Ce ne sont pas des dispositifs de correction visuelle ! Elles s’adressent donc uniquement aux personnes qui ne souffrent pas d’un trouble quelconque de la réfraction mais qui, du fait de leurs habitudes de lecture, sont fréquemment sujettes à des épisodes de fatigue oculaire.

Ne négligez pas les pauses ! La lecture est un véritable sport oculaire. Il est donc indispensable de mettre ses yeux au repos, au moins 20 secondes toutes les 20 minutes, en pratiquant quelques exercices de yoga des yeux ou en regardant au loin par exemple. 

Trouver facilement un opticien près de chez soi

Les Opticiens par Conviction sont des opticiens engagés, d’authentiques professionnels indépendants qui se sont regroupés et qui défendent une éthique professionnelle sans concession, des valeurs communes et des expertises de santé visuelle pointues, dans le véritable intérêt de leurs clients indépendamment des modes, des pressions économiques ou externes.
Avec l'annuaire des opticiens, trouvez l'opticien le plus proche de chez vous.

Voir l'annuaire des opticiens
+ Aa -